Publié il y a 9 mois - Mise à jour le 22.06.2023 - AS - 1 min  - vu 1397 fois

NÎMES Démissions d'enseignants-supérieurs de l'IUT de Nîmes : le député Berta s'étonne de ne pas avoir été contacté

Photo Anthony Maurin

Démission d'une majorité des enseignants-supérieurs de l'IUT de Nîmes : le député Berta étonné de ne pas avoir été contacté...

Les enseignants-supérieurs de l'IUT de Nîmes ont remis leurs démissions des tâches administratives ce jeudi 22 juin. En cause, les primes versées de plusieurs milliers d'euros chaque année uniquement aux enseignants-chercheurs.

Pour eux, depuis la loi de programmation de la recherche, c'est une rupture d'égalité manifestement. De façon symbolique, une trentaine d'enseignements ont suivi le mouvement en cours dans plusieurs IUT en France et ont présenté leur démission des tâches administratives.

Contacté, le député Modem du Gard Philppe Berta s'étonne de cette action : "Surtout en fin d'année alors qu'il n'y a plus de taches administratives." Pour lui, "il est regrettable que les enseignants n'ont pas pris la peine de me contacter en amont de cette action. J'aurais pu comme chaque fois faire remonter le problème en haut lieu pour trouver rapidement une solution." D'autant que Philippe Berta est lui aussi chercheur au CNRS et professeur d'Université...

Reste à savoir comment l'Université de Montpellier dont dépend l'IUT de Nîmes réagira à ce mouvement de protestation...

AS

Éducation

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio