Éducation
Publié il y a 6 jours - Mise à jour le 22.11.2022 - François Desmeures - 2 min  - vu 153 fois

SAUVE L'université populaire du Salavès, une réaction au confinement faite pour durer

François Desmeures / Objectif Gard

Née en février 2022, l'Univeristé populaire du Salavès compte déjà plus de 130 adhérents et des idées d'enseignements qui croissent avec les adhésions. 

L'idée est venue de l'école. "La présidente avait eu une association de soutien scolaire à l'époque où ses enfants étaient au primaire", explique Astrée Nivet, qui s'occupe - bénévolement, comme tout le monde - de la communication au sein de l'Université populaire (UP) du Salavès. Laurence Chapon est alors une enseignante d'anglais dans sa deuxième année de retraite. "Elle a vu, en 2020, comment les élèves étaient affectés par la période Covid", souligne Astrée Nivet. 

L'idée de mutualiser le soutien scolaire autour d'un collectif a naturellement induit le reste. "L'association est née de ça, l'hiver dernier, détaille Astrée Nivet. Il y avait évidemment l'idée d'un accompagnement scolaire." Mais, rapidement, plus de 25 propositions d'enrichissement émergent des rencontres entre les premiers adhérents. Occitan, français et anglais sont les premières matières énoncées.

Depuis, l'offre s'est fortement étoffée, avec de l'histoire ou de l'informatique. Des ateliers de savoir-faire sont venus se greffer aux cours théoriques, comme de la couture, du bricolage, de la cuisine, de la danse ou des stages de chant, photo ou vidéo, en fonction des intervenants et des dispositions de chacun. Soutien scolaire et "english club" pour les 8-10 ans reviennent chaque semaine. 

Régie par les principes de l'éducation populaire, l'association met ses programmes à disposition pour une somme fort réduite, soit 10 € d'adhésion. Deux événements sont venus apporter une assise financière à l'association au cours du printemps, tandis que la mairie de Sauve fournit la salle, dans le même bâtiment que l'école, les tables, chaises et chauffage. Pour des cours hebdomadaires, l'année s'élève à 50 €. "L'idée est de s'adapter, au fur et à mesure, aux demandes et besoins", confie Astrée Nivet. Avec près de 140 adhérents en moins d'un an, de Sauve et d'ailleurs, l'Université populaire a déjà prouvé son utilité. 

https://upsalaves.com

Ce mercredi 23 novembre, à 18h30, l'Université populaire du Salavès organise une conférence interactive, Enjeux et défis de l'eau, à l'espace culturel. Une conférence donnée par Cyril Dufer, de Bio-Sphère. 

François Desmeures

Éducation

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais