Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 11.04.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 210 fois

VAUVERT Feux de forêt : les maires des communes forestières réunis pour débattre des enjeux

Lors de la réunion des Communes et collectivités forestières, jeudi à Vauvert (Photo : Communes et collectivités forestières du Gard)

Lors de la réunion des Communes et collectivités forestières, jeudi à Vauvert (Photo : Communes et collectivités forestières du Gard)

Les élus des communes forestières d’Occitanie et de PACA se sont réunis jeudi à Vauvert autour du président des Communes et collectivités forestières du Gard, Cédric Clemente, et de son homologue des Bouches-du-Rhône, Christian Delavet. 

Au menu : l’épineuse question des incendies de forêt, dont le nombre et l’intensité vont croissant avec le réchauffement climatique. Or, les maires ont des responsabilités qui leur sont confiées par le Code général des collectivités territoriales, le Code forestier et, entre autres, le Code de la sécurité intérieure. 

Autant de responsabilités que les élus ne cherchent pas à fuir, ont-ils réaffirmé lors de la réunion ce jeudi, toutefois ils estiment qu’un certain nombre d’éléments doit être remis à plat. Ainsi, les Obligations légales de débroussaillement, nécessaires mais très complexes à faire appliquer. « Cette règlementation uniforme n’est pas toujours adaptée aux contextes très locaux. Dans les communes rurales, souvent très forestières, les faibles moyens financiers ne permettent pas toujours de respecter la réglementation », estiment les Communes et collectivités forestières du Gard. Les élus estiment qu’une « évolution règlementaire et des facilités financières doivent être trouvées, voire une adaptation plus poussée par rapport aux contextes territoriaux. » 

Autre sujet sensible au menu de cette réunion : le chevauchement des règlementations. La position prônée par les élus se veut pragmatique. « En effet, certains dossiers de mises en sécurité vis-à-vis de l’incendie imposées par le Code forestier, sont bloqués par le Code de l’environnement, expliquent les Communes et collectivités forestières du Gard. Sans remettre en cause la nécessaire protection de la biodiversité, il est parfois nécessaire d’effectuer des travaux qui peuvent l’altérer par endroit. Ceci est une nécessité pour protéger des zones plus larges et des espaces entiers de réserve de biodiversité. » 

Plus globalement, « les élus revendiquent le fait qu’ils sont les mieux placés pour décider sur leur territoire et qu’ils sont les seuls garants de l’intérêt général », notent les Communes et collectivités forestières du Gard, qui vont engager un travail visant à définir des propositions concrètes d’ici l’été. 

Th.A

Thierry Allard

Environnement

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio