Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 06.03.2024 - Boris De la Cruz - 2 min  - vu 1343 fois

JUSTICE Vol avec violences : la victime était accrochée au véhicule des voleurs

Deux cousins étaient devant le tribunal correctionnel de Nîmes, mardi 5 mars. 

Deux hommes devaient répondre de vols de mallettes d'outillage sur des chantiers de travaux publics à Nîmes. Des faits qui remontent aux 10, 17 et 18 janvier dernier. Deux jours d'affilée une voiture de type Kangoo blanche est repérée sur le même lieu de construction... et de vols. Le 17 janvier des mallettes sont dérobées. Le lendemain les mêmes hommes reviennent, ils sont reconnus par un salarié du chantier qui va donner l'alerte et déposerr plainte avec des indications sur la voiture mais aussi le profll des suspect. Le 18 au soir la voiture suspecte est repéré dans un terrain des gens du voyage sur les hauteurs de Nîmes. En apercevant la police, deux jeunes hommes se cachent dans une caravane, un sous le lit, l'autre dans les toilettes. 

Ils sont interpellés et vont délivrer deux versions différentes. Le plus jeune, âgé de 19 ans, avoue avoir été présent sur les lieux des vols et désigne même son cousin comme étant son complice. Deux hommes qui sont également condamnés pour un vol avec violence survenu sur le parking de Castorama Nîmes le 10 janvier 2024 vers 12h30. Ce jour-là ils ne sont pas parvenus à voler du matériel, mais la victime était accrochée au Kangoo sur quelques mètres. 

Pour le plus "âgé" des prévenus, âgé de 22 ans, la dénonciation de son cousin est liée à une ancienne petite amie qui n'est autre que la soeur de son complice. Il aurait été dénoncé par son cousin à cause de cette relation sentimentale, mais il nie avoir participé aux expéditions délictuelles. Son problème: des précédentes condamnations pour des vols avec violence et pire un état de récidive. Ce dernier est finalement condamné à 2 ans de prison et à un mandat d'arrêt car il avait quitté l'audience avant le délibéré. Le jeune cousin défendu par maître Victoria Morgante est lui condamné à 10 mois de prison.    

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio