Publié il y a 10 jours - Mise à jour le 11.06.2024 - Louis Valat - 2 min  - vu 1213 fois

ALÈS Arnaud Bord (PS) déclare "être prêt" à être candidat aux législatives anticipées

Ancien premier fédéral du PS gardois, Arnaud Bord est actuellement élu d'opposition en mairie d'Alès.

- Photo François Desmeures

À l'approche des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains, les partis politiques s'activent en coulisses pour trouver leurs meilleurs candidats, la date limite pour le dépôt des candidatures étant fixée au 16 juin, soit dans cinq jours. Les tractations battent leur plein. Au Parti socialiste, l'Alésien Arnaud Bord semble prêt à se représenter, fort de son score honorable obtenu en 2022, où il s'était hissé à la deuxième place.

En réponse à l'urgence des élections législatives anticipées souhaitées par Emmanuel Macron, La France insoumise, les Verts, le Parti communiste français, Génération-s et le Parti socialiste ont annoncé ce lundi 10 juin au soir qu'ils ont trouvé un accord pour former un "Front populaire", avec des candidatures uniques et un programme commun. Plus tôt dans la journée, Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, avait déclaré sur France Inter : "Ce que nous devons faire ce n'est pas simplement un rassemblement appareil, il faut aller au-delà, avec la société civile organisée, le monde syndical, associatif, les ONG, pour que tous ceux qui partagent avec nous une vision du monde puissent être associés à un mouvement qui remporte l'adhésion et éviter le pire."

En évoquant "éviter le pire", Olivier Faure sous-entendait la nécessité de restreindre le plus possible le nombre de sièges à l'Assemblée nationale pour le Rassemblement national (RN) afin d'éviter une majorité relative ou absolue qui pourrait conduire à une cohabitation entre Jordan Bardella et Emmanuel Macron. Sur la quatrième circonscription d'Alès, un candidat socialiste s'était distingué lors des dernières élections législatives de 2022. Avec 45,84 % des voix, Arnaud Bord était arrivé en deuxième position face au député élu Pierre Meurin du RN. Arnaud Bord se dit "prêt à être candidat" de nouveau. Quant à Philippe Ribot, arrivé troisième lors des précédentes législatives, le maire de Saint-Privat-des-Vieux, il devrait préciser sa position lors de l'émission "Le club" ce mardi soir, bien qu'il ne semble pas s'orienter vers une nouvelle candidature. Arnaud Bord attend désormais une confirmation et une officialisation de la part de ce Front populaire pour se lancer sous cette bannière, avec pour objectif déclaré et assumé, de renverser Pierre Meurin.

Louis Valat

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio