Alès-Cévennes
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 16.01.2022 - corentin-migoule - 3 min  - vu 939 fois

GAGNIÈRES Trois ans après, la commune s'apprête à accueillir un médecin généraliste

Olivier Martin, maire de Gagnières et président de la communauté de communes de Cèze Cévennes. (Photo Corentin Migoule)

La commune de Gagnières, située au nord d'Alès à la limite de l'Ardèche, ne manque pas d'idées pour faire battre le pouls de la ruralité. Sous l'impulsion d'un maire influent - Olivier Martin - qui est aussi président de la Communauté de communes de Cèze Cévennes, la municipalité est en passe de boucler un projet ambitieux.

Trois ans. Soit une éternité que la commune de Gagnières (1 120 habitants), bordée par la frontière ardéchoise, était dépourvue de médecin généraliste. Une "anomalie" que vient de réparer l'édile communal, Olivier Martin, qui a fait montre de toute son opiniâtreté sur le dossier. "Le docteur Pereire arrive du Pas-de-Calais, au terme de huit mois de marquage à la culotte", se marre le maire, qui n'a pas ménagé sa monture pour convaincre le généraliste décrit comme un globe-trotteur d'élire domicile à Gagnières.

Une décision actée au mois de novembre dernier, à l'issue de laquelle le médecin exprimait toutefois une exigence : celle d'investir son cabinet le 1er février 2022. La municipalité faisait alors face un défi de taille puisqu'aucun local n'était prêt à accueillir le praticien. C'est une mission quasi impossible qu'ont acceptée les artisans retenus pour ce chantier colossal à achever en à peine deux mois. "Tout le monde s'y est mis à fond en travaillant le samedi et le dimanche", promet Olivier Martin. Et d'ajouter : "Le maître d'œuvre ardéchois nous avait dit qu'on était fous et qu'on n'y arriverait pas en si peu de temps."

Aujourd'hui, l'ancien presbytère implanté au cœur du village est méconnaissable. "Il ne manque plus que les menuiseries et la peinture. Même un parking a été réalisé", savoure celui qui est aussi président de la communauté de communes de Cèze Cévennes. D'autant que l'arrivée de ce "pôle médical" est concomitante au déménagement de la bibliothèque municipale et du bureau de Poste, bientôt réunis en une seule entité.

"À la fin du mandat, tout le monde se souviendra de ça !"

Une mutualisation des services qui réjouit Olivier Martin : "La Poste sera ouverte le matin et la bibliothèque l'après-midi. Avec ce projet, on fait d'une pierre quatre coups !" En effet, la partie supérieure de l'ancien presbytère rénové sera réservée au Dr Pereire qui ne tardera pas à investir son logement de fonction, à côté duquel une salle d'animation dédiée aux enfants sera aménagée, juste au-dessus de la bibliothèque.

"Ce n'est plus comme avant où chaque quartier avait son commerce. Aujourd'hui il faut tout regrouper", analyse le maire gagniérois, désireux de longue date de faire du cœur de village un pôle de centralité. Et ce dernier d'ajouter : "La nouvelle voie verte s'achèvera sur le parking de la mairie. À proximité il y a aussi le bar, le marché, l'école, la salle polyvalente, le restaurant, le coiffeur, l'épicier, l'église, et le musée du mineur. Tout ça concentré sur 200 mètres, on peut donc tout faire à pied. C'est formidable !"

Si l'édile fourmille d'idées pour améliorer le quotidien de ses administrés d'ici la fin de la mandature, à ses yeux, c'est bel et bien l'arrivée imminente du médecin qui fera date dans l'esprit des Gagniérois : "Je l'ai dit à mes conseillers qui prendront ma succession, à la fin du mandat, tout le monde se souviendra de ça !" L'engouement est en effet palpable au cœur d'un territoire longtemps affublé du peu reluisant qualificatif de "désert médical", puisque 160 personnes se sont déjà inscrites sur la liste d'attente du docteur. "Et c'est loin d'être fini !", prévient Olivier Martin.

Corentin Migoule

Corentin Migoule

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais