Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 10.06.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 493 fois

LÉGISLATIVES 3e circonscription : Christophe Prévost, candidat du « bon sens »

Christophe Prévost, candidat sur la 3e circonscription, et sa suppléante Antoinette Walkowiak (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

À 54 ans, le Bagnolais, déjà candidat aux dernières élections européennes, municipales et départementales tente cette fois sa chance aux législatives sur la 3e circonscription (Bagnols - Remoulins - Villeneuve), toujours sous la bannière du parti de Jean Lassalle, Résistons !. 

Venu du mouvement des Gilets jaunes, Christophe Prévost en conserve certaines revendications, traduites dans son programme, comme le RIC, le référendum d’initiative citoyenne, qu’il veut « instaurer dans la Constitution », ou le « mandat impératif. » Sur ce deuxième point, le Bagnolais innove, en proposant un « contrat citoyen ». Ce document « donne le droit à tous ceux qui m’auront élu de me révoquer si je ne fais pas ce pourquoi ils m’ont donné mandat, à savoir représenter le peuple dans sa totalité et contrôler l’exécutif », explique celui qui exerce le métier de chargé de clientèle dans la formation. 

Et s'il est élu avec sa suppléante Antoinette Walkowiak, Christophe Prévost compte bien rendre des comptes très régulièrement. « Tous les mois je ferai une réunion publique pour dire ce qu’on a fait et ce qu’on va faire, et je voterai ce que les gens veulent », affirme celui qui se voit comme « le fusible de tout le peuple. » Pour le convaincre, le peuple, le candidat prône le « bon sens », comme sur les retraites, dont il propose d’abaisser l’âge de départ à 58 ans. « Nous allons travailler avec Jean Lassalle sur les annuités en fonction de la pénibilité », avance-t-il. Quant aux retraités, il propose des les exonérer des cotisations et charges, « pour leur redonner du pouvoir d’achat. » 

Le candidat propose aussi de « remettre les jeunes au boulot » via des « contrats de transmission, on mettrait un jeune pendant deux ans avec quelqu’un qui va partir à la retraite », dit-il, tout en annonçant voulant faire de l’alternance « une obligation pour tous ceux qui sont au-dessus du bac », arguant là aussi du « bon sens ».

Christophe Prévost propose également de réintégrer tous les soignants qui ne s’étaient pas faits vacciner, d’instaurer la reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé ou encore de doubler le nombre de députés. « Je proposerai une loi élisant un binôme, comme ça il y aura toujours un député à l’Assemblée nationale et un autre en circonscription, mais en divisant la rémunération en deux, comme le budget de fonctionnement de l’Assemblée », affirme-t-il. 

Sur l’énergie, « il est hors de question de se passer du nucléaire, même s’il faut l’emmener sur sa fin d’ici trente ans », explique le candidat, qui voit chez les renouvelables des solutions dans le photovoltaïque et l’hydraulien, mais pas dans l’éolien. Plus globalement, « notre projet est pour une France équitable, solidaire et juste », résume-t-il. 

Christophe Prévost espère bénéficier de la « dynamique » qui a accompagné la campagne présidentielle de Jean Lassalle. Le Béarnais a réalisé 3,6 % des voix sur la 3e circonscription. « C’est un homme honnête, fiable, réfléchi, foncièrement du peuple, tous les gens me disent qu’ils l’aiment bien », affirme celui qui figure accompagné de Jean Lassalle sur ses affiches, et qui compte bien créer la surprise. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio