Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.03.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 395 fois

ROCHEFORT-DU-GARD Des vestiaires rénovés pour le stade André-Savonne

Les nouveaux vestiaires du stade André-Savonne de Rochefort ont été inaugurés ce mercredi

- Photo : Thierry Allard

Les anciens vestiaires, petits et inconfortables, sont désormais de l’histoire ancienne : les nouveaux vestiaires du stade André-Savonne de Rochefort-du-Gard ont été inaugurés ce mercredi en présence de nombreux élus et du secrétaire général de la préfecture du Gard, Frédéric Loiseau.

Le projet faisait partie du programme de la majorité municipale, et « c’est la première livraison d’un chantier commencé sous notre mandature », souligne le maire de Rochefort, Rémy Bachevalier. Les vestiaires ont donc été entièrement rénovés, tout comme le logement du gardien du stade. Il a fallu tout de même relever un défi : « Celui de mutualiser une installation entre un club de football, un club d’athlétisme et un club de course à pied, avec autant d’attentes et de besoins différents », rappelle le maire.

Pour y parvenir, « cette réalisation a été réfléchie conjointement entre les élus, les associations concernées, le service des sports et les services techniques », poursuit Rémy Bachevalier, confirmant que les travaux sont un sport d’équipe. Leur financement aussi : il y en a en tout pour 761 200 euros HT, dont 207 515 euros de subvention de l’État dans le cadre du plan de relance, 70 000 euros pour la région Occitanie et 112 432 euros pour le Département. Une aide « déterminante » pour le maire.

Les vestiaires du stade André-Savonne de Rochefort ont été entièrement rénovés • Photo : Thierry Allard

Une aide dans le cadre d’« une politique volontariste pour développer la pratique sportive », pour la conseillère régionale, Monique Novaretti, qui voit ce nouvel équipement comme permettant de « favoriser pour tous la pratique du sport et participer à un aménagement équilibré du territoire. » Et avec sa subvention, « l’État fait son devoir en accompagnant vos projets dans un contexte très compliqué pour les finances communales », affirmera le secrétaire général de la préfecture, Frédéric Loiseau.

Pour autant, l’État n’est pas en mesure de financer autant qu’il le voudrait les projets des communes. « On me demande sept euros quand je peux en donner un sur l’arrondissement de Nîmes, qui va de Pont-Saint-Esprit à la Camargue », précise Frédéric Loiseau. L’État aura tout de même plus de subsides à distribuer cette année et les suivantes avec le fonds vert, qui représente 13 millions d’euros cette année pour le département, afin de soutenir des projets en faveur de la « croissance verte », comme la rénovation thermique des bâtiments communaux ou le passage en LED de l’éclairage public. Nul doute que pour les nombreux élus présents, au premier chef tous les maires du canton de Villeneuve, ces propos ne seront pas tombés dans l’oreille d’un sourd.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio