Gard
Publié il y a 21 jours - Mise à jour le 12.01.2023 - Anthony Maurin  - 4 min  - vu 370 fois

FAIT DU SOIR "Nos souvenirs communs", thème du festival de la Biographie de Nîmes

La présentation de l'édition 2023 (Photo Anthony Maurin).

Le 21e Festival de la Biographie, organisé par la Ville de Nîmes, se tiendra à Carré d’Art du 27 au 29 janvier 2023, en partenariat avec l’association des libraires nîmois.

Une telle organisation draine des dizaines de milliers de visiteurs. Avec l'expérience et l'expertise qui sont les siennes, le Festival de la Bio permet surtout de faire rayonner la cité des Antonin dans un paysage culturel où il faut jouer des coudes pour prendre la lumière.

La présentation de l'édition 2023 (Photo Anthony Maurin).

Manifestation de référence, le festival accueille des historiens, des biographes, ou encore des journalistes spécialisés. Au programme de ces trois jours exceptionnels sur le thème "Nos souvenirs communs" : des débats, des rencontres, des concerts, des projections, une exposition et bien sûr des séances de dédicaces lors desquelles auteurs et lecteurs peuvent échanger.

Le festival de la Bio (photo Archives Anthony Maurin).

"Nîmes s’est imposé comme un espace culturel majeur dans le domaine spécifique de la biographie. Nous recevons chaque année les 100 auteurs les plus importants en ce domaine. C’est un événement dont nous sommes très fiers, qui a su se faire une place de choix dans la calendrier culturel de la Ville" avoue Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes.

Des souvenirs forcément communs

Pour tous ceux qui étaient nés à cette époque et en âge de comprendre, qui ne se souvient pas du premier pas sur la lune de Neil Armstrong ? De Rostropovitch interprétant Bach au pied du mur de Berlin le jour de son effondrement ? Qui ne sait pas où il se trouvait le jour de la victoire de l’équipe de France de Football en 1998 ? Au moment de la diffusion des images effrayantes des attentats du 11 Septembre 2001 ? Et qui d’entre nous ne se souviendra pas de l’événement mondial qu’a constitué le décès de la Reine Elisabeth II ?

Toujours beaucoup de monde pour discuter avec les auteurs locaux (photo Archives Anthony Maurin).

Ces souvenirs d’événements hors normes que nous les ayons vécus ou pas, heureux ou malheureux, sont forcément associés à des personnages devenus personnages de biographie.

Après avoir relancé le marché sur l'organisation de ce festival, c'est la même société, MPO, qui a à nouveau gagné. Si les chiffres de l'édition 2020 n'ont pas encore été atteints (30 000 visiteurs) nous n'en sommes plus bien loin.

Une renommée qui progresse

"C'est un événement à la renommée nationale voire internationale ! C'est un vrai événement culturel qui a su s'incrire, grâce à son instigateur Daniel-Jean Valade, dans le paysage culturel. Il y avait un festival In, il y a cette année un festival Off (NDLR du 16 janvier au 10 février) qui montera en puissance mais qui réunit déjà les associations culturelles de la cité" affirme Sophie Roulle, adjointe à la culture à la Ville.

Dans ke hall de Carré d'Art (Photo Archives Anthony Maurin).

Et l'élue de reprendre et d'expliquer, "Nous voulons inciter les publics éloignés géographiquement du centre-ville à venir à Carré d'Art et au festival. Je suis aussi là pour défendre la notion de culture pour tous ! Nous allons vers le public, nous serons attentifs à son ressenti et nous avancerons."

(Photo Anthony Maurin).

Tout au long de l’Histoire, la force émotionnelle des événements a donné une dimension particulière à ceux qui en ont été les acteurs. Pour cette édition 2023, des biographes, des témoins, des observateurs et commentateurs de ces événements présenteront leurs ouvrages via le prisme de ceux qui tout au long de l’histoire ont participé à nos souvenirs communs…

Des parrains qui ont du coeur 

Daniel Jean-Valade, ancien adjoint à la culture qui est mantenant vice-président de Nîmes métropole délégué à l'enseignement supérieur, est d'accord avec sa "remplaçante". "Nous sommes tous, malgré notre âge, des bébés Fournier ! 25 000 personnes, c'est deux fois l'étalon de la mesure nîmoise, les arènes pleines ! C'est quand même pas mal... Je tiens à noter la présence cette année pour la première fois de l'Université de Nîmes."

Le moment idéal pour parler avec les auteurs (Photo Anthony Maurin).

"Et on a cette année encore deux parrains d'enfer avec Franz-Olivier Giesbert et Jean-Pierre Elkabbach! J'ai lu les deux ouvrages et dans celui Jean-Pierre Elkabbach il y a une formidable annecdote sur un François Mitterrand fidèle... à lui-même" poursuit Daniel-Jean Valade.

Une excellente occasion de voir des personnes pas comme les autres comme ici le centenaire Edgar Morin Le festival de la Bio (photo Archives Anthony Maurin).

Christian Giraud, de la société MPO, rappelle qu'"Avec le thème de 2023, nous avons aussi quelques auteurs étrangers. Ce choix est un choix de la Mairie qui s'investit beaucoup dans le festival. Nous avons deux très beaux présidents qui incarnent parfaitement cette thématique et en plus ils sont en pleine forme. Il y aura aussi deux expositions dont celle sur le Goncourt. Nous rajoutons une seconde qui évoquera les souvenirs gardois avec les Unes du Midi Libre sur ses 80 ans d'existence."

Des lectures de Philippe Torreton et Christophe Malavoy seront au programme. Comment s'opère le choix des libraires, la Ville et MPO sur les invités ? Christian Giraud ajoute, "Il y a 300 noms qui sont annoncés par les éditeurs, les libraires en sortent 200 et la sélection finale est de 100 auteurs. On a ce qui se fait de mieux, certains éditeurs décalent la sortie de leurs livres pour les présenter en primeur à Nîmes."

Daïdrée Aguilar-Broche (Photo Anthony Maurin).

Pour Daïdrée Aguilar-Broche, directrice de la librairie Siloë Biblica et nouvelle présidente de l'association des libraires indépendants de Nîmes, "S'il ne fallait en retenir qu'un, je prendrais le livre d'Anne Vergara, Sylvain Vergara, les chemins de l'aube (Ampelos)."

Réunis sous la présidence conjointe de Jean-Pierre Elkabbach et de Franz-Olivier Giesbert, près de 100 auteurs seront présents au Festival de la biographie parmi lesquels : Nicole Bacharan, La plus résistante de toutes (Stock), Sylvie Bermann, Madame l’Ambassadeur (Tallandier), Dimitri Casali, 100 dates de l’Histoire de France qui ont fait le monde (Plon), Jean-François Colosimo, La crucifixion de l’Ukraine (Albin Michel), Stéphane Courtois, Le livre noir de Vladimir Poutine (Robert Laffont), Charles Dantzig, Proust Océan (Grasset), Emmanuel de Waresquiel, Voyage autour de mon enfance (Tallandier), Jean des Cars, Pour la reine (Perrin), Guillaume Durand, Déjeunons sur l’herbe (Prix Renaudot Essai 2022 - Bouquins), Vladimir Fédorovski, Nicolas II, Lénine. Le roman d’une révolution (Balland), Irène Frain, L’allégresse de la femme solitaire (Seuil), Henri-Christian Giraud, Algérie : le piège gaulliste (Perrin), Daniel Herrero, L’attrape rêves (Equateurs), Jean-François Kahn, Mémoires d’outre-vies - tome 2 (L’Observatoire), Gilles Kepel, Enfant de Bohême (Gallimard), Didier Le Fur, Les guerres d’Italie. Un conflit européen (Passés Composés), Thierry Lentz, Napoléon III. La modernité inachevée (Perrin), Christophe Malavoy, Céline. Le misanthrope de Meudon (L’Observatoire)…

Infos pratiques : Entrée libre à Carré d’Art - Jean Bousquet (face à la Maison Carrée). du vendredi 27 janvier de 14h à 19h au samedi 28 et dimanche 29 de 10h à 19h.

Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais