Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 23.04.2024 - Camille Graizzaro - 3 min  - vu 294 fois

EUROPÉENNES Fabrice Leggeri fait campagne pour le Rassemblement national dans le Gard

Julien Sanchez, maire de Beaucaire, Fabrice Leggeri, candidat en 3e position de la liste RN de Jordan Bardella, et Yoann Gillet, député.

- C. Graizzaro

Fabrice Leggeri, ancien directeur exécutif de Frontex, l’agence européenne des garde-frontières et garde-côtes, était présent dans le Gard ce dimanche. Au programme, une conférence de presse à Nîmes, suivie d’un après-midi avec les militants du Rassemblement national (RN) à Beaucaire.

L’ancien directeur exécutif de Frontex, Fabrice Leggeri, s’est porté candidat sur la liste RN de Jordan Bardella pour les élections européennes. En troisième position, le candidat a fait campagne dans le Gard, accompagné de Yoann Gillet, député, et Julien Sanchez, maire de Beaucaire, avec une conférence de presse à Nîmes en matinée, suivie d’une rencontre avec les militants du parti à Beaucaire dans l’après-midi, ainsi qu’un passage au week-end de l’agriculture organisé par la commune.

« Mon engagement politique est nouveau », annonce Fabrice Leggeri. Ce dernier a en effet annoncé son affiliation au Rassemblement national à la mi-février. « J’ai vu depuis l’intérieur des institutions de l’Union européenne une véritable tromperie politique : officiellement, on annonce aux citoyens que l’Union européenne veut contrôler les frontières extérieures, veut les aider à lutter contre l’immigration illégale et les dérives criminelles qui en découlent. Pour cela, elle s’est dotée de l’agence Frontex. Mais à partir de 2019, dès mon premier entretien avec madame Johansson, qui est suédoise mais surtout de Gauche, qui m’a dit que je n’avais pas besoin d’uniforme, ni d’arme à feu pour mes garde-frontières, parce que mon travail c’était d’accueillir les migrants que ça vous plaise ou non. »

Durcir la politique migratoire européenne

Il explique que cet événement a été « un jalon important » dans sa décision d’engagement politique. « C’est la politique qui définit le cadre de l’action publique. J’ai donc décidé de m’engager dans l’optique d’agir dans l’intérêt général des Français. C’est au Rassemblement national que j’ai trouvé les idées qui peuvent changer la France et l’Europe de l’intérieur ». Dans la ligne directrice des idées du RN, Fabrice Leggeri prône ainsi une plus grande fermeté aux frontières, y compris pour les demandeurs d’asile ou réfugiés de guerre. Ces derniers devraient ainsi effectuer leur demande d’asile à des consulats extérieurs à l’Union Européenne.

« Imaginez une femme iranienne. Si cette personne souhaite demander la protection internationale, il faudra qu’elle sorte d’abord d’Iran, et à partir de là, elle devra pousser la porte du premier consulat européen qu’elle croise sur sa route le plus en amont de sa route. Bien sûr, pour les rescapés de naufrages en mer, il faut sauver les personnes qui se noient, mais ensuite les débarquer dans des camps en dehors de l’Union Européenne, au plus près de leur point de départ en bateau. C’est le rôle des ONG de trouver des solutions pour les migrants en dehors de l’UE, pas à l’Europe », explique-t-il.

Appeler au "vote utile"

Autres sujets d’importance pour Fabrice Leggeri, les politiques agricoles : le pacte vert, qu’il qualifie de « pacte d’écologie punitive », ou encore l’importation de denrées alimentaires produites hors UE (notamment depuis l’Amérique du Sud ou l’Ukraine) sont dans le viseur du candidat. « C’est une double tromperie, une concurrence déloyale envers les agriculteurs européens qui n’ont pas le droit d’utiliser certains moyens mis en place dans ces pays. Mais ça veut dire aussi que notre santé est mise en danger alors qu’elle est censée être protégée par les instances européennes ».

Il poursuit : « Si l’Europe continue sur sa lancée à être gouvernée comme elle l’est, on va vers un effacement de la France. Au plus il y aura de pays au sein de l’Union, au plus cela posera des soucis de fonctionnement interne. Tout cela est totalement irresponsable. Voilà les solutions auxquelles je suis parvenue de par mon expérience professionnelle, qui se trouvent être celles que le Rassemblement national propose dans son programme. » Les trois élus ont par ailleurs rappelé l’importance d’aller voter lors de cette élection, et appellent au « vote utile pour changer l’Europe de l’intérieur et lutter contre des projets nocifs. »

Camille Graizzaro

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio