Publié il y a 11 jours - Mise à jour le 15.05.2024 - Coralie Mollaret - 2 min  - vu 586 fois

EXPRESSO Les dessous de l’organisation des Journées méditerranéennes des saveurs à Nîmes

La Chambre d’agriculture travaille à la programmation des JMS (Journées méditerranéennes des saveurs) qui se tiennent, pour la premières fois, dans les Jardins de la Fontaine de Nîmes.

Démonstration équestre, apéritif des jeunes agriculteurs et autres exposants… Ce mardi après-midi, la Chambre d’agriculture était à pied d’œuvre pour finaliser l’organisation des JMS, les Journées méditerranéennes des saveurs. Une sorte de Salon de l’agriculture à la nîmoise, organisé depuis près de 15 ans, qui se tient samedi 1er et dimanche 2 juin.  

Souvenez-vous, il y a plusieurs mois, l’évènement avait fait débat. Nîmes métropole, principal bailleur de fonds, avait décider de ne plus financer un salon annuel, mais tous les deux ans. Avec un budget similaire, soit 90 000 € sur un montant total de 150 000 €, la Chambre a réalisé des économies à tous les étages pour proposer un salon attractif organisé, pour la première fois, dans les Jardins de la Fontaine. 

250 bêtes attendues  

Selon nos informations, les chevaux auront une place de choix pour cette édition 2024 avec la mise en place d’une carrière au bosquet permettant de réaliser des démonstrations équines. Au total : 250 bêtes sont attendues, dont 120 brebis, 30 vaches ou encore 6 longhorn, bovins de race texane impressionnants par leurs longues cornes. Concernant le nombre d’exposants, ce dernier a été revu à la hausse, entre 80 et 90, contre 60 auparavant. Ces derniers seront répartis en pôle avec un espace dédié à Sud de France, Militants du goût ou encore Bienvenue à la ferme. 

Le salon démarrera vendredi soir, de 19h à 22h avec un afterwork organisé par les jeunes agriculteurs présidé par Romain Angelras. Le samedi, ouverture de 10h à 22h et le dimanche, de 10h à 19h. Une édition pleine de promesse mais aussi un défi pour la Chambre d’agriculture qui a dû faire avec l’œuvre spectaculaire "Water Lines" de la Contemporaine de Nîmes.  

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio