Publié il y a 1 an - Mise à jour le 13.02.2023 - Coralie Mollaret  - 1 min  - vu 655 fois

GARD Les maires dénoncent la carte scolaire 2023

L’association des maires du Gard, présidée par Philippe Ribot, estime que l’État ne met pas suffisamment les moyens pour l’éducation des enfants.

La semaine dernière, la rectrice de l’académie de Montpellier, Sophie Béjean, accompagnée du Dasen du Gard, Philippe Maheu, ont tenu une conférence de presse. Une conférence de presse pour préparer les esprits… Dans le cadre de l’élaboration de la carte scolaire, huit postes d’enseignant devraient disparaître dans le premier degrés à la rentrée prochaine.

« Les moyens mis par l'État sont insuffisants pour répondre aux besoins réels en matière d'éducation publique sur le territoire, déjà fortement touché par la précarité », fait savoir l’association des maires du Gard. Une structure présidée par le maire de Saint-Privat-des-Vieux et élu départemental du canton d’Ales 2, Philippe Ribot.

« Au quotidien les communes investissent pour entretenir les bâtiments et les faire fonctionner », affirme-t-il. Et de poursuivre : « La baisse d’environ un élève par école ne doit pas entraîner des fermetures aboutissant à des classes à niveaux multiples et/ou surchargées mais, au contraire, permettre une amélioration des conditions de bien-être de nos enfants ! »

Assurant être « attachée à la présence d'un service public d'éducation de qualité sur l'ensemble du département », l’association des maires du Gard dénonce « cette carte scolaire et demande officiellement au Dasen de... » revoir sa copie !

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio