Publié il y a 27 jours - Mise à jour le 26.06.2024  - 4 min  - vu 52259 fois

LÉGISLATIVES 2024 Découvrez l’intégralité des candidats dans le Gard

Ce dimanche à 18h marque la fin de la période de dépôt des candidatures pour le premier tour des élections législatives du 30 juin. Voici l'intégralité les noms des 36 candidats sur les six circonscriptions du Gard. Ils étaient 68, il y a deux ans, lors des précédentes législatives.

1e circonscription

Ce territoire électoral comprend 11 communes dont une partie de Nîmes ainsi que des localités périurbaines comme Milhaud, Caissargues, Bouillargues jusqu'à Beaucaire. Il y a deux ans, c'est le frontiste Yoann Gillet qui l'a emporté face à la députée sortante, membre de la majorité présidentielle, Françoise Dumas. 

1 - Valérie Rouvérand, candidate Renaissance - Majorité présidentielle. Élue d'opposition de la ville de Nîmes, la Nîmoise est également présidente du parti Renaissance dans le Gard. C'est sa première élection législative. 

2 - Isabelle Leclerc, candidate Lutte ouvrière. Déjà présente en 2022, la militante repart au combat. Elle avait récolté 0;92% des suffrages. 

3 - Charles Ménard, candidat LFI - Front populaire. Psychiatre de métier, il est également élu d'opposition de la commune de Beaucaire. 

4 - Yoann Gillet, candidat RN. Ancien élu d'opposition de la ville de Nîmes, il est député sortant, élu la première fois en 2022 face à la députée sortante Françoise Dumas. 

5 - Loumy Bourghol, candidat LR. Militante Les Républicains, la créatrice de mode est originaire de Roumanie. Elle est installée place aux Herbes à Nîmes. 

2e circonscription

Au sud du Gard, la 2e circonscription comprend la petite Camargue et couvre jusqu’à Sommières. Député sortant, Nicolas Meizonnet est encarté au Rassemblement national. Lors des élections européennes, le RN a réalisé son meilleur score avec 46,46% des voix soit 24 390 suffrages. 

1 - Stéphane Manson, candidat Lutte ouvrière. Déjà présent en 2022, le candidat d'extrême-Gauche avait recueilli 0,89% des voix. 

2 - Nicolas Meizonnet, candidat RN. Député sortant, le frontiste est député depuis 2020. Ancien conseiller départemental de vauvert, il a été battu en 2021. 

3 - Véronique Jullian, candidate écologie au centre. Ancienne candidate aux Européennes, cette dernière est vice-présidente à la Maison de l'Europe et se présente comme « diplomate » ayant travaillé pendant 15 ans dans la culture et l'éducation. 

4 - Sophie Pellegrin-Ponsole, candidate Horizon-Majorité présidentielle. La candidate du parti d'Édouard Philippe est directrice de la communication pour l’ensemble du tourisme régional. 

5 - Kathy Guyot, candidate PS-Front populaire. Première adjointe de Vauvert et élue régionale, la socialiste signe sa troisième campagne législative sur cette circonscription. 

6 -Catherine Bolle, candidate LR et employée dans le secteur bancaire. 

3e circonscription

Dans le Gard rhodanien, la troisième circonscription regroupe 50 communes dont Bagnols/Cèze, chef-lieu, Roquemaure, Villeneuve-les-Avignon ou Remoulins. Il y a deux ans, à la surprise générale, le député de la majorité présidentielle a été battu par l'avocate et membre du RN, Pascale Bordes. 

1- Valéry Fourmi, candidat Lutte ouvrière. 

2 - Christophe Prévost, candidat sans étiquette. 

3 - Florent Grau, candidat LR. Directeur de cabinet de la commune de Villeneuve, il est aussi partisan du mouvement du maire de Cannes, David Lisnard, appelé Nouvelle énergie. 

4- Christian Baume, candidat Horizons - Majorité présidentielle. Élu à Bagnols, il est adjoint à la Tranquillité publique. 

5- Pascale Bordes, candidate RN. Avocate et députée sortante, elle a été élue la première fois en 2022 face au député macroniste Anthony Cellier. 

6 - Daniel Jean, candidat divers droite. 

7 - Sabine Oromi, candidate PCF - Front populaire. Enseignante de 55 ans, elle est membre du PCF depuis l'âge de 17 ans et syndiquée au SNES. 

4e circonscription

Située dans le nord du département, cette circonscription est vaste, comprenant 95 communes dont une partie d’Alès et les localités cévenoles au nord. Aux dernières législatives, le territoire est tombé dans l'escarcelle du RN avec l'élection du député Pierre Meurin. 

1 - Pierre Martin, candidat Les Républicains. Élu de la ville d'Alès, il est adjoint chargé du pôle Infrastructures et des Anciens combattants. 

2 - Arnaurd Bord, candidat Front populaire. Élu d'opposition de la ville d'Alès, il est l'ancien patron du PS du Gard. 

3 - Jérome Garcia, candidat Lutte Ouvière. Déjà candidat en 2022, il avait récolté 1,55% des voix. 

4 - Nadia El Okki, candidate de la majorité présidentielle. Fonctionnaire à la mairie d'Alès, elle est référente laïcité et lutte contre les discriminations. 

5 - Pierre Meurin, candidat RN. Député sortant, il a été élu la première fois aux législatives 2022. 

5e circonscription

À l’ouest du Gard, cette circonscription est la plus vaste avec 139 communes dont une partie d’Alès. Lors des dernières législatives, la députée sortante de la majorité présidentielle, Catherine Daufès-Roux, a été battue par le maire de Saint-Félix-de-Pallières et candidat de la Nupes, la Gauche unie, Michel Sala. 

1 - Emmanuel Espanol, candidat sans étiquette soutenu initialement par le RN avant que le parti ne lui ai retiré l'investiture. 

2 - Léa Boyer, candidate Les Républicains. Élue de la ville d'Alès chargée de l'animation commerciale et conseillère départementale sur le canton Alès 1, la jeune femme se lance dans sa troisième campagne législative. 

3 - Alexandre Allegret-Pilot, membre du Parti Les Républicains, soutenu par Éric Ciotti et le Rassemblement National. 

4 - Michel Sala, candidat Front populaire. Ancien maire de Saint-Félix-de-Pallières, il a été élu député pour la première fois en 2022 sous la banière Nupes. 

5 - Agnès Olinet, candidate Lutte ouvrière. Déjà candidate en 2022, elle avait récolté 1,46% des voix. 

6 -  Nordine Tria, candidat divers.  Avocat alésien de 64 ans, il est également le frère d'Assia Tria, directrice de l'IMT Mines Alès. 

7 - Catherine Daufès-Roux, candidate Renaissance - Majorité présidentielle. Ancienne députée de la 5ème circonscription, la parlementaire a été battu par Michel Sala en 2022. 

6e circonscription

Ce territoire électoral comprend 24 communes, dont une partie de Nîmes ainsi que les localités rurales de Marguerittes, d’Uzès ou de Manduel. Aux Législatives 2022, le député sortant MoDem, Philippe Berta, a été réélu pour un deuxième mandat. Cette fois, il ne se représente plus laissant son suppléant, Aurélien Colson, combattre. 

1 - Laura Affortit, candidate divers droite. 

2 - Aurélien Colson, candidat Modem - Majorité présidentielle. Président du MoDem du Gard et ex-suppléant du député Philippe Berta, il est spécialiste de la négociation, professeur à la grande école de l’Essec.

3 - Clément Stevant, candidat LR. Le jeune homme de 23 ans est collaborateur du président de Nîmes métropole et président des Jeunes républicains du Gard. 

4 - Aïcha Terbech, candidate, Lutte Ouvrière. Déjà candidate il y a deux ans, elle avait récolté 0,69% des suffrages. 

5 - Nicolas Cadene, EELV - Front populaire. Ancien socialiste désormais affilié à EELV, le Nîmois a également été rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité. Déjà candidat en 2022, il avait récolté 25,65%, se qualifiant pour le second tour. 

6 - Sylvie Josseand, candidate RN. Avocate en droit pénal, elle est également enseignante à l'université de Nîmes. 

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio