Politique
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 25.08.2016 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 202 fois

LES RÉPUBLICAINS Des élus gardois derrière Bruno Le Maire pour la Primaire

Hier, au Grau-du-Roi. Photo : droits réservés.

Hier soir, le candidat à la Primaire Les Républicains (20 et 27 novembre) Bruno Le Maire a tenu une réunion publique dans la cité médiévale d’Aigues-Mortes. Dans l’assistance, qui comptait 400 personnes selon les organisateurs, des élus Les Républicains et même, quelques collaborateurs UDI de Nîmes Métropole... 

Certains sont assis au premier rang, d'autres sont plus en retrait. Hier soir, plusieurs élus locaux Les Républicains sont venus assister à la réunion publique du candidat à la Primaire Bruno Le Maire. La secrétaire de la (très à droite) deuxième circonscription du Gard et candidate pour les Législatives Pascale Mourrut a tenu à être présente. Non pas par « adhésion » à Bruno Le Maire, mais par devoir : « je reste fidèle à la droite forte et à Nicolas Sarkozy, seulement il est important que notre famille politique ne se déchire pas dans cette compétition interne ».

Photo : droits réservés.

Des conseillers départementaux... 

Un peu plus loin, l'ambiance est différente. Caroline Breschit et Muriel Dherbecourt, conseillères départementales des cantons d’Aigues-Mortes et de Redessan, attendent avec impatience de prendre une photo avec leur candidat. « Le non-cumul des mandats dans le temps est une priorité. Nous avons besoin d’une classe politique renouvelée », expose avec convictions la Camarguaise. Quant à Muriel Dherbecourt, elle apprécie la « clarté de ses propositions. C’est un homme dynamique et sincère. Cela me plaît ». 

« Son discours est sans animosité », pense Frédéric Gras, conseiller départemental d’Alès 3, « il est simple et donne une image de renouveau à la politique ». Son sentiment est partagé par Léopold Rosso, conseiller départemental du canton d’Aigues-Mortes : « Il n'est pas clivant. Par exemple, pour le mariage homosexuel, il avait fait preuve d’une certaine tolérance. C’est un homme qui a une morale, tout simplement ».

... Et des élus nîmois

Également présents dans l’assistance, Daniel Jean Valade et Pascal Gourdel. L’adjoint à la ville de Nîmes en charge du tourisme estime que Bruno Le Maire « est clair sur l’ensemble des sujets. C’est un homme d’avenir. Il a de l’expérience au niveau de la gestion nationale et internationale. Il est cultivé et pondéré. En un mot, c’est un homme d’État comme la France en a besoin ». Et à l'élu en charge de l’économie à Nîmes de conclure  : « le discours de Bruno Le Maire est constant depuis plusieurs années. Il a un programme réaliste et réalisable pour l’intérêt général et le plus grand nombre ».

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais