Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 20.11.2016 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 132 fois

PRIMAIRE Franck Proust fait la tournée des bureaux de vote

Franck Proust donne quelques explications sur les règles de la Primaire de la droite et du centre. Photo : Coralie Mollaret.

Le maire de Nîmes (par intérim) et cadre du parti Les Républicains dans le Gard était aux Costières ce matin. Il se rendra cet après-midi dans les autres bureaux de vote de l'agglomération.

Grande première pour la droite. Ce dimanche, les électeurs de la droite et du centre sont appelés à désigner leur candidat à la présidentielle de 2017. Un exercice jugé un temps contre nature par les cadres du parti bonapartiste. Des cadres qui, dans la fédération Les Républicains du Gard, ont le coeur qui bat majoritairement pour l'ex-président Nicolas Sarkozy

Dans le département, 124 bureaux de vote ont été installés pour l’occasion, dont 18 centralisés à la salle des Costières de Nîmes. Le match qui se joue ici est serré et son issue, incertaine...  Le maire de Nîmes Franck Proust - qui soutient Nicolas Sarkozy - est prudent. Arrivé vers 9h30 aux Costières, il « vérifie si tout se passe bien. Nous n’avons pas l’habitude d’organiser ce type d’élection ».

Le Républicain est interpellé à plusieurs reprises par ses concitoyens : « ma fille a 18 ans, peut-elle voter ? ». À quelques mètres, une électrice, originaire d’Uchaud est déçue. « Elle s'est inscrite à Nîmes pour voter en 2017 mais doit retourner dans son village pour participer à la primaire », explique Franck Proust. L'édile et député européen ne se prononce pas sur la participation nîmoise. « C’est compliqué. Mon expérience vous dirait qu’arriver à 25% avant midi est une bonne chose… Là on va devoir attendre la fermeture des bureaux à 19h ». Wait and see.

CM

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio