Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 02.12.2015 - thierry-allard - 1 min  - vu 327 fois

L’ARDOISE ACPP : la CGT adresse une lettre ouverte au préfet de région

L'usine ACPP de l'Ardoise (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Face à la menace de fermeture du site de Laudun-l’Ardoise de l’entreprise de chaudronnerie nucléaire ACPP qui met en péril 54 emplois, l’union locale bagnolaise de la CGT a adressé un courrier hier au préfet de région Pierre de Bousquet.

Dans sa missive, adressée également aux élus locaux, le secrétaire de l’union locale de la CGT Patrick Lescure alerte le préfet de région sur le fait que « le plan de sauvegarde de l’emploi actuellement négocié (au siège social, loin des salariés concernés) ne comporte aucune solution de reprise d’activité par une autre entreprise, aucune formation constructive permettant le maintien de l’employabilité des salariés, etc. »

Après avoir rappelé sa demande d’organisation de table ronde au préfet du Gard le 9 novembre dernier, la CGT demande désormais au préfet de région de se « saisir de notre demande de table ronde. »

Le syndicat note également que « le contrat de plan Etat Région prévoit des budgets pour maintenir et développer l’emploi dans notre région », avant de s’inquiéter : « Monsieur le préfet de région, il y a urgence. Le 22 Décembre 2015, il y a un fort risque que la décision de destruction de 54 emplois soit prise. »

Reste à voir si cette missive sera suivie d’effet.

Lire aussi :

FAIT DU JOUR “Menace imminente de fermeture” pour l’usine ACPP de l’Ardoise, 54 emplois en jeu

L’ARDOISE Livrés à eux-mêmes, les 54 salariés d’ACPP lancent un SOS

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Société

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio