Actualité générale.ActualitésInsolite

LE PORTRAIT DU DIMANCHE : PATRICE MICHEL, PRÉSIDENT DE « CÈZE AUTO RÉTRO »

Patrice Michel, le président de l'association "Cèze Auto Rétro" nous présente la Renault Alpine. Photo DR/S.Ma

1971-1980, Bessèges était encore la plaque tournante du Rallye du Gard. Un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Patrice Michel, la cinquantaine, lui s'en souvient. Ce passionné d'automobiles depuis qu'il est enfant, se rappelle de cette époque où il attendait avec ses copains le passage de chaque voiture de course. Et puis le Rallye s'en est allé à Anduze et à la Grand-Combe, laissant Patrice Michel grandir et puis vieillir dans la nostalgie. Jusqu'au jour où, il se décide à créer avec une vingtaine d'amis passionnés d'automobiles, une association : "Cèze Auto Rétro". Cela remonte maintenant à onze années. "Nous avions choisi les voitures rétro pour les sortir de l'ombre", confie Patrice Michel, qui en 2001 s'achète la 104 ZS, "une voiture que dont je rêvais quand j'avais 20 ans. Le propriétaire de la voiture l'avait acheté neuve, 30 ans auparavant." Alors bien sûr, il a fallu faire quelques travaux, "peinture, changer une partie du moteur, les pneus etc." Mais depuis, elle roule comme neuve.

Et à son volant, Patrice Michel a l'impression de remonter l'histoire de l'automobile. "La voiture rétro, c'est une autre approche de l'automobile, plus qu'un moyen de locomotion, c'est un mode de vie. Il y a encore trente ans, si vous tombiez en panne au bord de la route, les gens s'arrêtaient pour vous aider. Aujourd'hui, ça n'arrive plus ça." Un peu parce que maintenant avec nos voitures ultra électroniques, qui peut prétendre à donner un coup de main sans s'y connaître un peu. L'électronique, c'est d'ailleurs ce que déplore le passionné d'auto Bességeois. "C'est sûr, nos voitures actuelles sont plus fiables que les autos rétros. Mais l'avantage avec les voitures anciennes, c'est que les pannes, même si elles sont plus fréquentes, sont minimes et peuvent être réparées rapidement, sans même aller chez le garagiste." Quant à la consommation de l'essence, "elle est certes plus importante mais il faut relativiser, les autos rétro ne sortent que rarement, on ne fait pas beaucoup de kilomètres avec."

"L'Hivernale Cévenole", 9ème édition, a pris le départ ce matin

Ce dimanche matin, à 8h30, 85 voitures de collection ont pris le départ sur le quai Lucien-Clergue à Bessèges, pour une randonnée de 130 kilomètres à travers l'Ardèche. Un convoi exceptionnel dans lequel on a pu voir une Talbot Lotus, une Traction avant Citroën, une Austin 7 datée de 1933, une R8 Gordini, une Renault Dauphine Gordini 1093, une Lancia Delta, une BWM 2002, une Renault Alpine ou encore une Simca 1000 rallye entre autres. Une balade sous le soleil, poussé par des rafales de Mistral, sans neige toutefois. Cinq heures plus tard et les 130 kilomètres avalés, les voitures de collection sont revenues à Bessèges et se sont garées sur le quai Lucien-Clergue pour permettre aux amateurs de belles carrosseries d'admirer les voitures de collection, pendant que les chauffeurs se ravitaillent. "L'automobile, ça doit être un partage. Nous ne sommes pas des collectionneurs à proprement parler. Ce n'est pas à celui qui aura la voiture la plus chère (bien que la Renault Alpine atteint les 45 000€). Nous sommes des passionnés et la voiture n'a de valeur que si nous la partageons avec les amis et le public. Celui qui a une 4 L fourgon à 1 000€ sera aussi passionné que celui qui a une Alpine" lance Patrice Michel fier de "rendre hommage au patrimoine automobile français".

Cette "Hivernale Cévenole", c'est aussi le moyen proposé par l'association de faire venir du monde à Bessèges. "Nous avons un fort impact sur l'activité touristique et économique. Grâce aux événements que nous organisons, c'est plus de 1 000 repas servis et de chambres réservées par an. Et puis il y a une augmentation de la fréquentation dans les stations essence. Nous arrivons aussi à fidéliser les personnes qui, après avoir participé à une randonnée et avoir découvert la richesse de notre patrimoine, reviennent passer leurs vacances d'été à Bessèges."

Les prochains rendez-vous

Une autre randonnée traditionnelle organisée par Cèze Moto Rétro, une filiale de Cèze Auto Rétro : La Blanche Hermine, une hivernale dédiée au motos anciennes. Rendez-vous à Bessèges les 18 et 19 février 2012. À noter aussi, le Rallye du Gard Historique, le dernier week-end de septembre 2012. Plus de renseignements sur les sites de Cèze Auto Rétro et Cèze Moto Rétro.

En images

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité