EconomieEconomie.

GRDF-ALÈS Une convention dans les tuyaux…

De gauche à droite : André Sautet, directeur territorial régional Languedoc-Roussillon GRDF, Max Roustan, maire d'Alès et Christophe Cordoba, chef d'agence Entreprises Languedoc-Roussillon GRDF. Photo DR/S.Ma

Hier, mercredi 27 mars, le maire d'Alès, Max Roustan, a signé la convention éco-conseil proposée par GRDF, distributeur de gaz naturel.

La collaboration entre la Ville d'Alès et GRDF ne date pas d'hier. Opération cyclotourisme, forum de l'emploi etc. GRDF était déjà de la partie. Cette fois-ci Alès a fait appel au distributeur de gaz naturel, entreprise unique en France, en ses qualités de conseiller énergétique. GRDF a ainsi recensé le patrimoine communal alésien afin d'identifier les bâtiments les plus énergivores et trouver des solutions de mix énergétique répondant aux objectifs du Grenelle de l'environnement. Le diagnostic ainsi fait, un seul bâtiment a retenu l'attention de GRDF : La Mairie Prim. "C'était un véritable challenge pour nous car plusieurs systèmes de chauffage cohabitent dans ce lieu, a expliqué Christophe Cordoba,  chef d'agence Entreprises Languedoc-Roussillon GRDF lors de la signature de la convention. À un problème compliqué, une solution simple, la chaudière à condensation qui permet ainsi l'économie de 40% d'énergie."

Des projets à venir ?

L'esprit d'entreprendre tout en prenant en compte l'environnement. À l'occasion de la signature de la convention éco-conseil, André Sautet, directeur territorial régional Languedoc-Roussillon GRDF, n'a pas manqué d'évoquer les projets en cours de développement de l'entreprise. "Sur le Languedoc-Roussillon, nous avons la volonté de travailler avec des biogaz CH4 qui sont fabriqués à partir de déchets." C'est ce que l'on appelle l'énergie renouvelable, "un business modèle car totalement neutre d'un point de vue environnemental." Dans ce même registre, GRDF travaille sur un gaz naturel, le biométhane, là encore à base de déchets recyclés, pour remplir les réservoirs des voitures. "Ainsi, il n'y aurait plus de rejet de Nox que l'on retrouve dans le diesel (oxyde d'azote, un gaz très polluant, Ndlr)." Les notes de Max Roustan posées sur le papier laissent présager une nouvelle collaboration entre la Ville et l'entreprise filiale indépendante du groupe GDF-Suez. À suivre...

S.Ma

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité