Politique

TAXE VINS. « La fiscalité dite comportementale n’a pas de sens aujourd’hui », pour le député PS Fabrice Verdier

Une soirée sur le Mon Duplan à mieux comprendre les chauves-souris (Photo Anthony Maurin).
Fabrice Verdier, député du Gard. Photo DR/S.Ma

Certains parlementaires sont ivres de colère… Le groupe Viticulture de l’Assemblée nationale, qui compte parmi ses membres le député PS du Gard et président de la société Sud de France Développement Fabrice Verdier, a fait savoir qu’il s’opposait « fermement » à la l’hypothétique taxe qui pourrait alourdir le prix de la bouteille de vin française. Actuellement le Sénat, à travers la MECSS (Mission d’Evaluation et de Contrôle de la Sécurité Sociale), planche sur la mise en place d’une fiscalité dissuasive dite “comportementale”.

La fiscalité sur la bibine s’élève aujourd’hui à 4 centimes d’euros, contre 36 centimes pour la bière et 1,90 euros pour les spiritueux. L’augmentaiton pourrait s’élever à 10% selon les sénateurs. La taxe atteindrait  alors entre 30 et 60 centimes d’euros, soit 1,3 à 2,7 milliards d’euros de recettes supplémentaires pour l’Etat. Délectable… Surtout lorsque l’on sait que le liquide tantôt rosé, blanc lumineux ou rouge passionné caressent le palais de plus de 70% des Français!

Pour les parlementaires : « Alors que la consommation ne cesse de baisser en France, où elle a été divisée par 2 en 20 ans, l’alourdissement de la fiscalité pénaliserait un secteur qui sort à peine d’une crise profonde de la production« . Et de critiquer une mesure inefficace : « La fiscalité « dite comportementale » en matière de consommation de vin n’a pas de sens aujourd’hui. (…) à où elle est appliquée, notamment dans certains pays de l’Europe du nord, elle n’a pas permis d’enrayer les phénomènes d’alcoolisation massive des jeunes« .

« Le vin, consommé avec modération, est un bien culturel national reconnu par l’ONU et l’Europe qui structure nos territoires et que nous devons valoriser et non pointer du doigt en l’assimilant à un produit dangereux. (…) Nous nous opposons fermement à cette mesure qui établirait un lien néfaste entre des problèmes sanitaires et une consommation raisonnable de vin, faisant de celui-ci un produit dangereux pour la santé« . A bon entendeur…

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité