Faits DiversJustice

JUSTICE Le parquet requiert huit ans de prison contre Isabelle Gautier jugée pour meurtre

La police interdisait l'accès au secteur où ont été découverts les ossements, hier à Bagnols. Au second plan, le piton rocheux où ont été effectuées les découvertes (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Palais de Justice à Avignon. Photo DR/
Palais de Justice à Avignon. Photo DR/

En première instance, au mois de mars 2012 devant la Cour d'assises du Gard à Nîmes, la Gardoise Isabelle Gautier, 53 ans, avait été condamnée à cinq ans de prison. Au terme du procès en appel à Avignon, le parquet a requis huit ans de prison contre celle qui n'a de cesse de plaider la légitime défense. Le verdict devrait être rendu ce mardi soir.

Les faits remontent au 13 mai 2007 à Aubussargues, une commune située à une dizaine de kilomètres à l'ouest d'Uzès. Cela fait trois ans qu'Isabelle Gautier était séparée de Fikret Junuzovic, un ancien légionnaire originaire de Bosnie. Devenu agressif, il avait même été condamné pour des violences sur autrui, elle avait décidé de le quitter. Une décision qu'il n'avait pas accepté. Lors de son premier procès, la quinquagénaire avait témoigné d'un harcèlement qui avait duré plusieurs années avant ce fameux 13 mai 2007 où l'homme aurait surgit dans sa cuisine et l'aurait battu. Des violences qui n'auraient cessé que lorsque la Gardoise lui avait tiré dessus avec une carabine.

S.Ma

Articles similaires

2 commentaires

  1. Orthographe et accords :  » la quinquagénaire avait témoigné d’un harcèlement …. où l’homme aurait surgit dans sa cuisine et l’aurait battu. » : Il l’aurait battue, elle. Donc « battue » avec un E;

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité