EconomieEconomie.

NÎMES Les salariés de Fly inquiets pour leur avenir

Fly_logo_2012

 

A l'appel de la CFDT, les salariés des magasins FLY, ATLAS et LE CROZATIER se sont mis en grève ce week-end.

Raison de ce mouvement ? Le groupe RAPP, qui regroupe ces trois enseignes est placé en redressement judiciaire depuis le 16 juin, jusqu’au 17 septembre prochain. 50 magasins sont déjà annoncés en liquidation judiciaire sans que les salariés concernés n’aient la moindre garantie de leur avenir.

"La CFDT demande l’ouverture de négociations immédiates afin que les salariés ne soient pas les laissés pour compte. Il appartient à l’entreprise d’adopter une attitude citoyenne, de prendre ses responsabilités afin de préserver l’emploi, d’accompagner les reclassements nécessaires et d’éviter une casse sociale annoncée" peut-on lire dans le communiqué d'appel à la grève.

Au magasin Fly de Nîmes, une dizaine de salariés s'est mobilisée ce samedi sur la vingtaine que compte l'établissement d'ameublement.

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité