Politique

GARD RHODANIEN Les indemnités de fonction des élus de l’agglo réduites de 10 %

Hier soir à la salle des fêtes d'Orsan (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir à la salle des fêtes d'Orsan (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La mesure fait partie du budget primitif 2015 votée hier soir lors du conseil communautaire à la salle des fêtes d’Orsan.

Ainsi, les élus de l’agglo du Gard Rhodanien vont voir leurs indemnités baisser de 10 % à compter du 1er avril 2015.

Une économie annuelle de 35 000 euros

« En période de crise, avec les baisses des dotations de l’Etat, de la fiscalité et l’augmentation des charges, les élus proposent de participer à l’effort de redressement en diminuant le montant de leurs indemnités de fonction », a présenté le président de l’agglo Jean-Christian Rey, avant de préciser que « cette mesure représente une économie budgétaire annuelle de 35 000 euros. »

De quoi laisser sceptique la conseillère FN Christiane Gondard : « nous nous souvenons qu’il y a un an, vous avez répondu ‘démagogie’ à Stéphane Cardènes lorsqu’il avait proposé la même mesure. La vraie démagogie c’est le cumul des mandats et des indemnités à commencer par vous dont le revenu est écrêté à plus de 8 000 euros. »

« Heureusement que je suis assis »

« Vous êtes au minimum insultante, au maximum déplacée, lui a alors répondu le président, directement visé par l’élue frontiste. Demandez à M. Sanchez de démissionner de son poste de vice-président d’une agglo, de conseiller régional ou encore de maire de Beaucaire. Les leçons vous pouvez vous les garder. »

L’élue frontiste va alors répondre à Jean-Christian Rey que « nous n’avons pas le pouvoir de changer la loi. Julien Sanchez s’en tient à la légalité, il n’est pas concerné par cette assemblée. » « Et j’espère que ça va durer longtemps » rebondira le maire de Bagnols.

La délibération sera votée avec les abstentions des trois élus FN. De quoi inspirer un commentaire au président de l’agglo : « Le FN qui vote contre la baisse des indemnités des élus… Heureusement que je suis assis. »

Et aussi :

Areva : l’agglo vote une motion de soutien : comme ce fut le cas avec la DSV de Marcoule ou encore pour la ZEP du Bosquet, le conseil d’agglo a affirmé hier soir sa position sur une question d’actualité. « Ici, plus de 2 700 salariés d’Areva sont indissociables de la vie de nos communes, c’est un maillon essentiel de la vie économique du Gard rhodanien », a expliqué le président, avant que l’agglo « affirme son entier soutien aux salariés d’Areva. » Le texte a été voté à l’unanimité.

La prise en charge de la compétence transport repoussée : Jean-Christian Rey l’a admis hier soir, « ce dossier a été un peu plus compliqué que prévu. » Ainsi, alors que l’agglo devait récupérer la compétence de l’organisation du transport public de voyageurs détenue jusqu’ici par le Conseil général le 31 août 2015, l’échéance va se voir repoussée d’un an. Le conseil communautaire a en effet voté un avenant à la convention qui lie l’agglo au département pour un an supplémentaire. « Merci d’avoir pris cette sage décision pour préparer la rentrée scolaire dans les meilleures conditions » a réagi la maire de Sabran Sylvie Nicolle. Le président a expliqué cette décision par « les nombreuses incertitudes, on ne sait pas encore qui va exercer cette compétence, on parle de la faire basculer au Conseil régional. » Il était donc urgent d’attendre.

Et moi ? Le maire de Tresques Alexandre Pissas aime à défendre son village. Les élus ont pu s’en rendre compte une fois de plus hier soir au moment du vote des subventions culturelles de l’agglo, dans lequel il n’y avait pas trace du festival Tresques Contemporain. « Je ne comprends vraiment pas qu’alors que vous avez reçu M. Koering (président de la Castellerie, organisateur du festival tresquois, ndlr), même un berlingot de 200 euros aurait permis de montrer un minimum de reconnaissance. » « Les services n’ont reçu aucune demande, aucun projet. Qu’il l’envoie et les services seront ravis de l’étudier », lui a répondu Claire Lapeyronie, avant que le président reconnaisse avoir rencontré René Koering « deux fois » mais pas pour parler du festival. « On a évoqué une passion commune pour le métal fusion », a précisé Jean-Christian Rey.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

5 réactions sur “GARD RHODANIEN Les indemnités de fonction des élus de l’agglo réduites de 10 %”

  1. et la suppression du Sitdom, du Sabre, du Sivu, … c’est pour quand ? c’est ça qui permettra de faire des économies d’indemnités et autres frais de fonctionnement à grande échelle ! au lieu de ça, on préfère augmenter nos impôts !!!

    1. Penser que l’on va faire « des économies d’indemnités et autres frais de fonctionnement à grande échelle » en supprimant 4 syndicats (vous avez oublié le SIESB) c’est se fourrer le doigt dans l’oeil jusqu’au coude. Si, certes, on supprime le indemnités des présidents, vice-présidents et autres, les fonctionnaires de ces syndicats eux, restent (et c’est qui « coûte » (entre parenthèse car il y a un service rendu) le plus). Le problème de base, dans le cas présent, est la baisse de dotation de l’Etat qui mine littéralement les budgets « locaux » (mairies, communautés et département).

  2. Il est certain que la politique d’austérité décidée au sommet de l’Etat et appliquée sans discernement en « dégraissant » les collectivités locales menacent les politiques sociales sur tout le territoire.

  3. présent dans la salle permettez moi de precisr que le FN a dit voter contre l’aumône de 35 mille euros afin de ne pas participer à la moquerie envers les plus démunis… c’est incroyable de se payer la tête des gens comme le font tous ces élus rétribués par nos impôts et qui cumulent jusqu’à 3 voire 4 revenus comme ça à commencer par mr Rey dont les indemnités dépassant le plafond autorisé à vu ses revenus écrétes !

    1. Les élus bosseraient pour pas un rond qu’on leur reprocherait aussi… la mesure est avant tout symbolique mais a au moins de mérite d’exister et de montrer l’exemple (demander aux contribuables de faire des efforts sans en faire soi-même est difficilement défendable). Il y a de ça quelques années, l’écrêtement n’existait pas et certains se sont fait des fortunes via le cumul. Là aussi ça évolue (certes trop doucement)… le fn a beau jeu de parler de moquerie, mais aussi bien à Beaucaire (cumul), qu’au Pontet (augmentation de 44% du salaire du maire, retoquée par la préfecture) ou ailleurs il ne crache pas dans la soupe, loin de là et profite, grâcement, de ce que permet la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité