Economie

GRAND AVIGNON La production de logements à la peine, Jean-Marc Roubaud dénonce des « contraintes »

Hier soir, au Grand Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, au Grand Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le quatrième atelier Immo’s du Grand Avignon s’est tenu hier soir au siège de l’agglo en présence d’élus et d’acteurs du monde immobilier.

« Les statistiques sont inquiétantes, en 2014 on a jamais produit aussi peu de logements » a noté le président du Grand Avignon Jean-Marc Roubaud en ouverture, esquissant un contexte national peu engageant.

« On commence à être en panne »

Et l’agglo vaucluso-gardoise n’échappe pas à la tendance. « On en est à peu près à la moitié du deuxième programme local de l’habitat (PLH, ndlr) du Grand Avignon, et on commence à être en panne de production », affirme le vice-président chargé de la question et maire de Morières Joël Granier.

De fait, le PLH, lancé en 2012 et qui court jusqu’à 2017, a pour objectif « la production de 1 414 logements neufs par an, un objectif plus atteint depuis 2009, avec depuis cette date un fort tassement des constructions », note Aline Clauzel, qui s’occupe du dossier du PLH au Grand Avignon.

Le problème est donc installé. Pour autant, le Grand Avignon voit chaque année 300 hectares vendus pour plus de 630 millions d’euros, pour moitié sur Avignon.

Pour une modification des quotas de logements sociaux

Comment expliquer un marché de la construction de logements atone sur l’agglo ? « Il y a la multiplication des contraintes, les normes, des règlements et des lois qui s’imposent à nous », esquisse Jean-Marc Roubaud. Et le président de lancer un appel « on ne peut pas faire chaque année le constat qu’il manque des logements, que la construction diminue sans se poser la question de faire que l’accession sociale à la propriété compte enfin dans les quotas de logements sociaux de nos communes. »

Il faut dire que pour l’heure, Avignon comprend 80 % des logements sociaux de l’agglo, et que les communes gardoises sont encore bien loin des 25 % de logements sociaux requis par la loi : Villeneuve et les Angles, pour ne citer qu’elles, n’en comptent que respectivement 7,4 et 7,7 %, d’après les chiffres du PLH.

Pour Jean-Marc Roubaud, intégrer l’accession sociale à la propriété aux quotas de logements sociaux « serait un formidable soutien pour atteindre ces quotas. » Et, vus le contexte actuel et le retard considérable à rattraper pour la plupart des communes du Grand Avignon, sans doute la seule façon de le faire.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité