Culture

GARD Coupes budgétaires : 69 structures culturelles signent une lettre ouverte au Département

Soirée de présentation du Périscope à Nîmes. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Le Périscope de Nîmes, co-signataire de la lettre ouverte. Baptiste Manzinali / Objectif Gard

L'étau se resserre pour le conseil Départemental du Gard, qui débattra de son orientation budgétaire ce vendredi à Nîmes. Pour boucler l'exercice 2016, la collectivité doit trouver 25 millions d'€ sur une enveloppe totale de 900 millions. Face à cette difficulté, ils étudient actuellement toutes les possibilités pour résorber ce déficit : hausse d'impôt pour l'investissement, audits et optimisation des services, mutualisations et coupes financières.

En ligne de mire, le secteur de la culture qui craint pour son avenir. "Nous représentons actuellement moins de 1 % du budget global de l’institution, et on ne va pas être épargné, puisqu’il semblerait qu’une économie de 200 000 à 300 000 euros soit à l’étude", confirme Sébastien Toureille, coordinateur du festival des Trans Cévenols.

Une menace qui a poussé 69 acteurs culturels de tout le territoire, compagnies de spectacles vivants, lieux de diffusion, scènes labellisées, associations culturelles, et festivals, à envoyer une lettre ouverte au président du conseil Départemental Denis Bouad et à ses conseillers. Elle a été transmise la semaine dernière. Les signataires, parmi lesquelles Paloma et le Cratère, souhaitent par ailleurs rencontrer les élus pour mener "une réflexion commune, en vue d'élaborer ensemble une politique ambitieuse,  favorisant la diversité et le vivre ensemble".

Réponse définitive le 7 avril prochain. En attendant, de nombreuses structures ont dû prévoir leur budget en début d'année, sans savoir si elles pourraient honorer leur dépenses.

Voir les signataires

Lire aussi :

NÎMES Paloma à l'épreuve de la baisse des subventions publiques

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

2 réactions sur “GARD Coupes budgétaires : 69 structures culturelles signent une lettre ouverte au Département”

  1. une association qui se créer et elle demande une subvention a sa mairie et celle-ci lui verse une subvention ensuite c’est le département puis l’agglo ,puis la région et on monte
    toutes ses associations son plus ou moins fantaisistes je connais des associations qui ne travaille qui pour une personnes sans compter certaines qui ont un compte bancaire + un livret d’épargne + un fonds de caisse et qui touche de 4 a 5 000 euros de la commune + le conseil départemental
    quand on sait que l’état verse des sommes a des associations dont personnes ne connaît a quoi elle servent
    faites donc le ménage
    sans compter celles qui dégustent le pastis et les petits four lors de leurs réunions hebdomadaires ((voir les poubelles a coté de leurs sièges

    1. A généraliser commes vous le faites, on tombe dans le populisme. Je connais des assocs qui fonctionnent de facon tres normal et très democratique, je vais pas dire qu’elles sont toutes comme ca. Sinon citez vos sources. Là ca fait conversation de comptoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité