Economie

GARD 23 317 allocataires de la prime d’activité dans le département

De gauche à droite, Frédéric Turblin, directeur de la CAF, François-Xavier Degoul, son président, Olivier Gibelin, président de la MSA du Gard et Gilles Voinier, sous-directeur. Photo Tony Duret / Objectif Gard
De gauche à droite, Frédéric Turblin, directeur de la CAF, François-Xavier Degoul, son président, Olivier Gibelin, président de la MSA du Gard et Gilles Voinier, sous-directeur. Photo Tony Duret / Objectif Gard
De gauche à droite, Frédéric Turblin, directeur de la CAF, François-Xavier Degoul, son président, Olivier Gibelin, président de la MSA du Gard et Gilles Voinier, sous-directeur. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Depuis le 1er janvier 2016, la prime d’activité versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et la Mutualité Sociale Agricole (MSA) a été distribuée à plus de 23 000 bénéficiaires dans le Gard.

La prime d’activité, qui se substitue à la prime pour l’emploi et au RSA, a trouvé son public avec près de 96% des demandes faites en ligne au niveau national et 98% dans le Gard. Ils sont précisément 23 317 foyers allocataires dans le département dont 1 240 nouveaux allocataires. Le montant moyen de la prime d’activité s’élève à 169€ et elle est reversée essentiellement à des femmes (61,60%) contre 38,40% pour les hommes.

Selon François-Xavier Degoul, le président de la CAF du Gard, la prime d’activité est « un succès » qui concerne aussi bien les jeunes (3 870 jeunes de moins de 25 ans en bénéficient) que les plus âgés : la moyenne d’âge du bénéficiaire est de 36 ans à la CAF et de 46 ans à la MSA qui a traité 600 dossiers pour reverser une allocation moyenne de 190€.

Le succès de cette prime d’activité est probablement dû, en partie, à la prestation « 100% dématérialisée » qui permet à l’allocataire d’effectuer toutes les démarches en ligne. Un réseau de points d’accès numériques a également été développé dans les principales villes du département.

Pour bénéficier de cette prime, il faut avoir 18 ans, exercer une activité qui rapporte moins de 1 500€ et être français. Toutes les personnes qui n’auraient pas pensé à s’inscrire bénéficieront d’une rétroactivité si elles effectuent une demande avant le 31 mars 2016 sur le lien suivant.

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité