Politique

VILLENEUVE Les femmes maires du Gard se retrouvent pour une journée

Les maires présentes à Villeneuve samedi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les maires présentes à Villeneuve samedi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les maires présentes à Villeneuve samedi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Depuis sept ans, l’Association des maires du Gard organise une journée destinée aux femmes maires. Cette année, c’était ce samedi à Villeneuve. L’occasion pour elles de se retrouver, et de se compter.

Car si depuis 2008 leur association est présidée par une femme, en l’occurrence la maire d’Aubais Pilar Chaleyssin, les maires gardois sont en écrasante majorité des hommes.

53 femmes maires sur 353 communes

« On compte 53 femmes maires sur 353 communes, explique Pilar Chaleyssin. Ce chiffre est en hausse, nous étions une quarantaine avant 2014. » Il faut dire que la présidente de l’Association des maires du Gard a été la première femme maire de sa commune, « comme beaucoup de maires dans l’association », précise-t-elle.

Encore peu de femmes maires donc, et dans des petites communes : la plus grande commune dirigée par une femme est Rochefort-du-Gard, avec 7 518 habitants, ce qui en fait la 14e commune du département. La démonstration d’un « plafond de verre » ? « Je crois qu’il pourrait y avoir une femme maire à Nîmes ou à Alès, mais que l’occasion n’est pas encore venue », estime Pilar Chaleyssin à quelques encablures d’Avignon, administrée successivement par Marie-Josée Roig et Cécile Helle depuis 21 ans.

« Encore moins le droit à l’échec »

Alors cette journée, quelques jours après celle internationale du droit des femmes, c’est l’occasion de « se retrouver pour se ressourcer, se redonner de la force », affirme la présidente. Pour autant, si après l’accueil par le maire Jean-Marc Roubaud et les élus villeneuvois une visite de la Chartreuse ou un tour à la brocante étaient au programme, pas question de buller : « c’est une journée de travail entourée de détente, on parle de la gestion de nos communes et on s’échange de l’expérience, ça nous permet également de nous connaître. »

Principalement maires de communes rurales, les élues présentes à Villeneuve ont pu parler de problématiques comme la mutualisation, de plus en plus encouragée, mais « compliquée, on a tous besoin de personnels, d’agents polyvalents », note la maire de Verfeuil Joëlle Champetier. « Il y a aussi les transports, la téléphonie mobile, l’école pour certains, les activités périscolaires » énumère son homologue du Garn Geneviève Castellane qui se réjouit par ailleurs de cette journée « d’échanges sur le rôle de maire et les bonnes pratiques à adopter. »

En attendant, Pilar Chaleyssin a lancé un message aux élues : « je vous encourage à continuer, à montrer ce que vous savez faire pour qu’on ait à l’avenir plus de femmes maires. » Et ce ne sera pas facile, la présidente des Maires du Gard affirmant que les femmes maires « ont encore moins le droit à l’échec. » Si elle n’est pas (plus ?) barrée, la route vers la parité chez les édiles est encore longue.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Nimes ou Alès? Et Bagnols sur Cèze, alors?? Il n’existe aucun plafond de verre mais seulement un mimétisme dangereux pour la crédibilité des femmes. N’essayons pas de ressembler à nos collègues masculins, ils sont de moins en moins crédibles. Les femmes peuvent encore faire rêver, elles n’ont jamais été vraiment aux commandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité