Politique

ALÈS Nouvelle agglo : la taxe des ordures ménagères fait grincer des dents

Nouveau conseil à 73. EL/OG
Nouveau conseil à 73. EL/OG

C'est l'un des sujets les plus sensibles de la fusion d'Alès Agglo avec ses trois voisines Pays Grand'Combien, Vivre en Cévennes et Hautes Cévennes. Ce jeudi en conseil d'agglo, les 113 délégués communautaires ont dû se prononcer sur quatre délibérations liées à l'enlèvement des ordures ménagères.

Si la plupart des autres votes ne semblaient que de simples formalités, ce dossier a suscité quelques interrogations. A commencer par la création d'un zonage de perception de la taxe TEOM, "en vue de la proportionner à l'importance du service rendu", souligne le président Max Roustan. Un découpage qui place dans la même zone Alès et 49 de ses voisines, jusqu'à St Paul-la-Coste. Les nouvelles communes entrantes étant réparties selon leurs anciennes frontières intercommunales et leur caractère montagneux. Peu concluant selon le maire de St-Sébastien-d'Aigrefeuille qui se retrouve avec Alès. "Nos secteurs sont différents. Certains ont besoin d'être enlevés deux fois par semaine, d'autres chaque jour. L'avancée de la commission concernée n'a pas permis de tarifier en fonction du service. Nous avons subi 40% d'augmentation de tarif. J'aimerais proposer un zonage", annonce Guy Manifacier qui s'abstient seul sur cette délibération. "On part sur ce principe d'en discuter", répond le premier magistrat d'Alès.

Second point d'achoppement :  le lissage des taux qui va pénaliser de nombreux ménages, excepté dans les communes de l'ex-Pays Grand'Combien. D'ici 4 ans, toutes les mairies devront s’acquitter du même prélèvement : 14,3 %, "sans prendre en compte un éventuel changement de taux qui serait décidé par le conseil", précise le directeur général des services Christophe Rivenq. Aurélie Génolher, maire de Massillargues-Atuech, ne peut que déplorer la situation, inhérente à la fusion : "Les répercutions seront énormes sur quelques années. On avait déjà lissé à notre arrivée à l'agglo". A Christophe Rivenq de répliquer : "Tout le monde avait augmenté". Prochain conseil d'agglo le 9 février, de nouveaux tarifs seront débattus...

Lire aussi :

Alès : la nouvelle grande agglo est (presque) prête

 

 

 

 

 

 

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité