Faits Divers

JUSTICE Six mois avec sursis pour le maire de Rodilhan

Serge Reder, maire de Rodilhan. Photo : Coralie Mollaret.
Serge Reder, maire de Rodilhan. Photo : Coralie Mollaret.

Ce mardi, le tribunal correctionnel de Nîmes a rendu son délibéré dans l’affaire de favoritisme concernant la pose d’une pelouse du stade de la commune de Rodilhan. Le maire, Serge Reder, a été condamné à six mois de prison avec sursis. Son adjoint aux sports et le responsable du bureau d’étude ont été condamnés à quatre mois avec sursis. Quant au patron de la société Méditerranée Environnement, qui avait remporté le marché public de 356 000€, il a écopé d’une amende de 30 000€.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité