Politique

LÉGISLATIVES 3e circo : le FN mise sur Monique Tezenas du Montcel

La candidate du FN sur la 3e circonscription Monique Tezenas du Montcel et son suppléant Jean-Marie Moulin, encadrés par Julien Sanchez et Yoann Gillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La candidate du FN sur la  3e circonscription Monique Tezenas du Montcel et son suppléant Jean-Marie Moulin, encadrés par Julien Sanchez et Yoann Gillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La candidate du FN sur la 3e circonscription Monique Tezenas du Montcel et son suppléant Jean-Marie Moulin, encadrés par Julien Sanchez et Yoann Gillet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Front national a choisi de commencer le dévoilement de ses candidats aux élections législatives par la troisième circonscription, samedi matin à Villeneuve.

Tout sauf un hasard, le parti de Marine le Pen considérant la circonscription qui regroupe Bagnols et Villeneuve comme « gagnable », d’après le terme choisi par le maire de Beaucaire Julien Sanchez.

« Marine Le Pen aura besoin d’une majorité »

Alors pour la gagner, cette circonscription, le FN investit la conseillère régionale Monique Tezenas du Montcel, 69 ans, cadre retraitée « de l’industrie électronique et de la pharmacie », puis « de la banque et de l’assurance », explique-t-elle. Pour autant, elle réfute la comparaison avec d’autres politiques venus du secteur bancaire : « je travaillais dans la retraite et l’épargne des salariés, pas du tout dans une activité de banque spéculative. » Cette Marseillaise de naissance, qui a vécu à Donzère (Drôme) avant de monter à Paris puis de « réaliser (son) rêve de petite fille » en achetant une maison à Cavillargues il y a une vingtaine d’années milite au FN « depuis 30 ans », soit à peu près l’âge de Julien Sanchez et du secrétaire départemental du pari lepéniste Yoann Gillet, venus l’entourer.

Elle affirme avoir accepté d’être candidate « car la victoire de Marine Le Pen est tout à fait probable, et elle aura besoin d’une majorité. » Elle répète plusieurs fois le slogan de Marine Le Pen, « remettre la France en ordre. » Yoann Gillet la décrit en « femme de terrain », loue « sa force de caractère et sa capacité à travailler énormément » et se dit certain « qu’elle fera un travail excellent. » Le maire de Saint-Bonnet-du-Gard depuis août dernier Jean-Marie Moulin sera son suppléant.

En bon soldat, Monique Tezenas du Montcel évoque « les 144 engagements » de la candidate du FN à la présidentielle, parle de « redonner sa souveraineté à la France » et de « redonner le pouvoir au peuple. » Rien sur le local, si ce n’est que « les gens qu’on rencontre sur les marchés nous disent qu’ils veulent le changement que Marine Le Pen promet. » Normal, « c’est une élection nationale, note la candidate. Les députés sont là pour voter les lois. » « Il n’y a pas 577 états indépendants », appuie Julien Sanchez, faisant référence au nombre de circonscriptions du pays. « Elle aura une permanence sur le territoire », tempère Yoann Gillet, avant d’assurer que le tandem Tezenas du Montcel – Moulin « fera remonter les problèmes locaux pour les résoudre au niveau national. » « Je suis tous les jours sur le territoire », affirme la candidate, avant d’évoquer comme pour le prouver « les détresses incroyables des gens qui travaillent et sont expulsés de leurs logements, il y a beaucoup d’injustices à réparer. »

« + 30 % des adhérents en 6 mois à Villeneuve »

Il y en a peut-être moins à Villeneuve, ville la plus riche du département, qu’ailleurs. Le fait d’avoir choisi ce bastion bourgeois de la droite républicaine pour faire cette annonce n’est pas innocent : « il faut parler à tous les électeurs », note Yoann Gillet, quand Julien Sanchez affirme que « beaucoup d’électeurs de la droite classique sont en train de se tourner vers nous. » Yoann Gillet évoquera « + 30 % des adhérents en 6 mois à Villeneuve. » Vu les scores du FN à Bagnols, Roquemaure ou encore Aramon, la stratégie est donc clairement de combler les trous dans la raquette, Villeneuve étant la principale commune de la circonscription à ne pas placer le FN en tête lors du second tour des régionales de 2015.

En attendant, Monique Tezenas du Montcel ne démarrera pas sa propre campagne tout de suite : « aujourd’hui c’est uniquement la présidentielle, je partirai en campagne le lendemain de l’élection de Marine. » Une campagne que les frontistes abordent confiants, et pas que sur la troisième : « je pense que Gilbert Collard (pas encore officiellement candidat, mais ça ne devrait pas trop tarder, ndlr) sera réélu sur la deuxième circonscription dès le premier tour, pronostique Yoann Gillet. Et il ne faut pas s’interdire le grand chelem, c’est même notre objectif. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Perso meme si je vote Marine, je ne voterai jamais pour cette femme qui m »éprise les Bagnolais en ne permettant pas aux élus Bagnolais de faire entendre leur voix sur la gestion de la ville. Elle est pédante et pas du tout préoccupé des problèmes des Bagnolais et des Bagnolaises. Elle représente bien mal le RBM!!!!! j’espère qu’elle se prendra une sacré Veste !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité