Politique

LÉGISLATIVES 3e circo : les communistes, « légitimes », lancent leur campagne

La candidate PCF sur la 3e circonscription Léa Comushain, entourée du président de son comité de soutien Bernard Deschamps et de son supléant Fabien Horvath, et de l'ancienne élue communiste Laurette Bastaroli (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La candidate PCF sur la 3e circonscription Léa Comushain, entourée du président de son comité de soutien Bernard Deschamps et de son supléant Fabien Horvath, et de l'ancienne élue communiste Laurette Bastaroli (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La candidate PCF sur la 3e circonscription Léa Comushian, entourée du président de son comité de soutien Bernard Deschamps et de son suppléant Fabien Horvath, et de l'ancienne élue communiste Laurette Bastaroli (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ils avaient été les premiers à dégainer leur candidate Léa Comushian en novembre dernier : les communistes ont lancé ce samedi officiellement leur campagne législative sur la troisième circonscription (Bagnols - Villeneuve).

Suite à l’échec des négociations avec la France Insoumise pour une candidature d’union, la candidate communiste son suppléant Fabien Horvath partiront donc en solo, tout comme le mouvement de Jean-Luc Mélenchon.

« Faire rentrer le peuple à l’Assemblée nationale »

Et à en croire le secrétaire du PCF pour le Gard Rhodanien Michel Tortey, ce n’est pas faute d’avoir essayé jusqu’au bout : « nos candidats ont déposé leur candidature mercredi, nous avons attendu dans l’espoir d’avoir une candidature de rassemblement », en vain. Alors les communistes se lancent pour de bon dans la bataille législative, avec l’ancien député Bernard Deschamps comme président d’un comité de soutien qui revendique 150 membres.

Un président de comité de soutien prestigieux, venu délivrer sur un ton grave un message qui l’est tout autant : « le vieux militant que je suis a l’impression que cette élection est sans doute la plus importante depuis 30 ans. » Bernard Deschamps a une conviction : « Emmanuel Macron va aggraver la situation sociale, il va falloir qu’il y ait des élus et des luttes pour faire face », sous entendu des communistes à l’assemblée. Soulignant la jeunesse et les origines de la candidate et de son suppléant, respectivement étudiante et ouvrier, Bernard Deschamps leur a souhaité bon vent, avant de leur laisser la parole.

Fabien Horvath évoquera le TER rive droite, le musée ou les Escanaux pour affirmer que « les communistes se battent tous les jours pour le progrès social, humain et écologique. » Léa Comushian se montrera révoltée contre le partage inégalitaire des richesses, avant de lancer qu’il était temps « de changer la république et la manière de faire les lois. » « Il faut enfin faire rentrer le peuple à l’Assemblée nationale, et nous avons conscience que pour y arriver, il faut un rassemblement des forces de gauche, progressistes », poursuit la candidate avant de « déplorer » que l’union n’ait pas été possible.

Pour autant, « nos adversaires sont la droite et l’extrême droite », souligne Léa Comushian. Une extrême droite puissante sur la circonscription, mais qui ne justifie pas pour autant de retirer la candidature PCF comme sur la deuxième circonscription. « On ne s’est pas retirés car les communistes sont légitimes sur cette circonscription de par leurs longues batailles, toute l’année nous sommes là, aux côtés de la population », justifie la candidate. Son suppléant abonde, pour appuyer le fait que les communistes ont l’habitude de ne pas jouer perso : « en 2012 on soutenait Charles Ménard du Parti de Gauche, on a fait campagne quatre fois pour Mélenchon et aux départementales, on a investi Geneviève Sabathé, qui était socialiste. » Cette même Geneviève Sabathé depuis passée sous la bannière France Insoumise, que la candidate communiste devra affronter dans trois semaines.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

8 commentaires

    1. La modestie dans le domaine politique est une qualité que tout le monde ne possède pas, à l’évidence

  1. 13 candidats dans cette circo: l’analyse est simple: le FN en tête et le reste récupèrera les miettes. Effectivement LR PS et PCF tout ca c’est mort…Ils représentent des partis révolus

  2. Fabre,
    de Villeneuve?
    vous dites n’importe quoi.
    Nous avons reçu une fin de non recevoir en Janvier. A l’époque, les dirigeants locaux du PCF discutaient avec (votre camarade?) Patrice Prat pour que leur candidate puisse être sa suppléante. Logique que vous appeliez désormais à voter pour eux.
    Ils doivent bien se marrer à villeneuve dans la liste d’opposition que vous avez concoctez en 2014: Lemont en marche, Novaretti avec Pissas et Desclosmenil derrière Léa Comushian. Le vieux monde bouge encore.
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité