Economie

LAUDUN-L’ARDOISE La commune s’engage à acheter local

Le président de Grisbi Jean-Baptiste Honorin et le maire de Laudun-l'Ardoise Philippe Pecout ont signer la charte achat local (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le président de Grisbi Jean-Baptiste Honorin et le maire de Laudun-l'Ardoise Philippe Pecout ont signer la charte achat local (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ils s’étaient donné rendez-vous à la salle des mariages de la mairie de Laudun-l’Ardoise mardi matin, un lieu symbolique pour « célébrer une union », d’après les termes du maire Philippe Pecout.

La ville et le collectif d’entreprises du Gard rhodanien Grisbi ont signé une charte sur l’achat local, la première sous cette forme.

« Ça nous permettra de créer des emplois et d’en consolider quelques uns »

La première sous cette forme, mais pas la première tout court : « Il y a quelques mois, la commune de Saint-Etienne-des-Sorts a fait signer une charte aux associations de la commune pour qu’elles s’engagent à acheter local, et la commune a trouvé normal de s’engager elle même et a signé une charte test », explique le président de Grisbi Jean-Baptiste Honorin. « Et ça marche, les associations jouent le jeu », affirme la première adjointe de Saint-Etienne-des-Sorts Patricia Garnero, par ailleurs candidate (DVD) aux législatives. Une charte qui a donné des idées au groupement d’entreprises.

« L’idée est née il y a quelques mois, on parle beaucoup d’économie locale, d’économie circulaire, et pour nous à Grisbi c’est quelque chose d’important, on a déjà lancé en interne une charte pour inciter à travailler ensemble, les uns les autres », poursuit Jean-Baptiste Honorin. Une charte que Grisbi a logiquement étendu aux communes, la première étant donc Laudun-l’Ardoise. Concrètement, la commune s’engage à réaliser ses achats et travaux auprès d’entreprises implantées dans le Gard rhodanien, le tout dans le respect bien évidemment de la loi et de la compatibilité avec le cahier des charges de la consultation. « C’est un engagement moral », précise Jean-Baptiste Honorin.

« Ça nous semblait être une évidence, ça apportera très certainement des commandes, et ça nous permettra de créer des emplois et d’en consolider quelques uns », note Vincent Champetier, qui a porté le projet de charte pour Grisbi. Et la charte ne s’applique pas uniquement pour les 80 entreprises de Grisbi : « on la joue collectif », affirme Jean-Baptiste Honorin.

« On veut recréer un réflexe local »

« Laudun-l’Ardoise est une plateforme importante pour de nombreux groupes », ajoute le maire de Laudun-l’Ardoise Philippe Pecout. Un maire qui a profité de la signature de la charte pour « saluer une initiative à la fois importante pour le territoire et ses acteurs économiques. » Plus largement, l’édile estime que l’achat local « doit être plus que jamais un choix de nos collectivités et de nos habitants, qui se doivent de se tourner vers les entreprises et les commerces locaux. Ils ont des compétences que nous devons promouvoir, et il y a des marges de progression énormes dans ce domaine. »

Des marges de progression dues notamment « à des raisons légales, mais aussi à certaines habitudes », dixit le maire. Les collectivités peuvent faire appel à des fournisseurs depuis parfois de longues années, sans jamais les remettre en cause au profit d’entreprises locales pourtant compétitives. « C’est un état d’esprit qui va évoluer, il y a une volonté des nouveaux élus de se tourner plus vers l’achat local », affirme Philippe Pecout. « On veut recréer un réflexe local », résume Jean-Baptiste Honorin. Grisbi mettra à disposition aux communes signataires un annuaire de ses entreprises ainsi qu’un numéro de téléphone pour les aiguiller dans leurs recherches.

Pour que cette charte soit efficace, il faudra plus qu’une seule commune. « On a trois - quatre autres communes sur les rangs, on espère que ça fera boule de neige », note le président de Grisbi qui aimerait que « toutes les communes de l’agglo du Gard Rhodanien, et l’agglo signent la charte. » Au delà, Philippe Pecout, qui est aussi élu au Département, s’est dit prêt à se faire le « porte-parole » de cette initiative auprès du Conseil départemental.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité