Economie

LE 7H50 d’Aurélien Cardin : « Bouillargues aura la Rolls-Royce de l’Internet ! »

C’est en présence de Maurice Gaillard, Maire de Bouillargues, Yvan Lachaud, Président de Nîmes Métropole et Véronique Fontaine Directrice des Relations avec les Collectivités Locales gardoises que le plan de déploiement de la fibre optique jusqu’aux logements (Fiber To The Home, FttH) à Bouillargues a été présenté, jeudi 20 avril en soirée. Bouillargues est la première commune de Nîmes Métropole à bénéficier de l’extension du réseau de fibres optiques d’Orange.
C’est en présence de Maurice Gaillard, Maire de Bouillargues, Yvan Lachaud, Président de Nîmes Métropole et Véronique Fontaine Directrice des Relations avec les Collectivités Locales gardoises que le plan de déploiement de la fibre optique jusqu’aux logements (Fiber To The Home, FttH) à Bouillargues a été présenté, jeudi 20 avril en soirée. Bouillargues est la première commune de Nîmes Métropole à bénéficier de l’extension du réseau de fibres optiques d’Orange.

Conseiller municipal délégué au numérique et à la jeunesse, Aurélien Cardin chapeaute l’arrivée du Très Haut Débit à Bouillargues, prévue en 2019. 

Objectif Gard : Où en sont les travaux liés au Très Haut Débit ?

Aurélien Cardin : D'abord il faut rappeler que Bouillargues part de loin ! Il y a deux ans, seulement 83,6% des résidents avaient moins de 3 mb/s. Avec ce débit, on ne peut même pas regarder tranquillement une vidéo Youtube ! Une catastrophe... Aujourd’hui, nous sommes à la phase finale de notre plan THD (Très Haut Débit, à partir de 30 mb/s), en partenariat avec Orange. Des techniciens sont en train de tirer des câbles de fibre optique pour équiper les foyers de toute la commune.

Pourquoi le débit est-il si médiocre à Bouillargues ?

Les NRA (Noeuds de raccordement d’abonnés) permettent aux foyers d’être reliés à Internet. Seulement, notre noeud le plus proche est à plus de 5 km du village, sur la commune de Manduel. Et plus on est loin, moins on a de puissance de connexion…

N’y-a-t-il pas eu un manque de volonté politique ? Ou d’anticipation des élus concernant l’importance d'Internet ?

Non. Les élus se rendaient compte que c’était important d’avoir Internet... Mais ils n’ont pas d’emprise sur le réseau. Bouillargues fait partie des zones AMII (Appel à Manifestation d'Intention d'Investissement). Ce sont aux opérateurs privés de couvrir ces territoires en fibre optique, et non aux pouvoirs publics. En 2008, des élus se sont mis à rechercher l’origine des problèmes liés à Internet. En 2015, nous avons rencontré Véronique Fontaine, directrice des relations avec les collectivités locales chez Orange. Avec son écoute et son professionnalisme, nous avons établi le plan d’équipement de notre commune.

« Début 2019 tout le monde

sera équipé en THD »

Justement, quel est ce plan ?

Fin 2016, nous avons lancé les premières demandes de travaux. Pour déployer la fibre, il fallait moderniser le NRA en NRO (Noeud de raccordement optique) pour augmenter la puissance. Ensuite, nous avons tiré la fibre optique de Manduel à Bouillargues, via les fourreaux qui contiennent déjà les câbles de téléphone. La fibre est arrivée à l’entrée du village et a été dirigée vers les neuf armoires* de la commune. Ce nouveau réseau est raccordé à chaque foyer, grâce aux plaques en fonte qui servent là-aussi à la téléphonie. Début 2019 tout le monde sera équipé en THD. Bouillargues aura la Rolls-Royce de l’Internet !

Qui paie ?

C'est Orange. Comme je vous l’ai dis, dans les zones AMII ce sont les opérateurs privés qui font les travaux de raccordement. C’est une opération blanche pour la municipalité. L’intérêt d’Orange, c’est bien sûr de gagner des abonnés... L’entreprise a répertorié 3 308 logements.

Les habitants sont-ils obligés de prendre un abonnement à Orange ?    

Non, pas du tout. Les foyers (particuliers et entreprises) doivent prendre contact par téléphone ou se rendre dans la boutique de l'opérateur de leur choix (Orange, SFR...) pour savoir s'ils sont éligibles à la fibre optique. Concernant les impasses privées, nombreuses dans les petits villages, les habitants doivent se réunir pour demander à Orange d'amener la fibre dans leur lotissement.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

*Chaque armoire regroupe entre 300 à 350 foyers. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité