Economie

OC’VIA Autorisation commerciale du Contournement Nîmes – Montpellier

L’Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire (EPSF) vient de délivrer à Oc’Via l’Autorisation de mise en exploitation commerciale (AMEC) du Contournement de Nîmes et Montpellier, pour le fret et les voyageurs.

Photo DR : Oc'Via

Le 10 novembre 2017, l’Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire (EPSF) a délivré à Oc’Via l’Autorisation de mise en exploitation commerciale (AMEC) du Contournement de Nîmes et Montpellier, pour le fret et les voyageurs. Les circulations des trains de marchandises pourront ainsi commencer, comme prévu, dès le 10 décembre prochain.

L’AMEC a été suivie par la mise à disposition de la ligne à SNCF Réseau le 13 novembre 2017.

Concrètement, cette étape marque le transfert de la ligne nouvelle au sein du réseau ferré national.

Dès cette semaine, les conducteurs des entreprises ferroviaires fret vont ainsi pouvoir réaliser des marches de formation sur le Contournement de Nîmes et Montpellier.

« C’est une des dernières étapes réglementaires qui nous restaient à franchir. L’AMEC va permettre à SNCF Réseau de faire circuler des trains sur la ligne nouvelle à partir du 10 décembre » commente Thierry Dallard, Président d’Oc’Via.

« Je salue tout particulièrement l’esprit partenarial qui a prévalu entre les équipes de SNCF Réseau et d’OcVia depuis 2012, afin que la ligne soit construite, testée et livrée dans le respect des normes de sécurité. Il s’agit d’une nouvelle génération de ligne ferroviaire, qui combine le fret et le transport des passagers à grande vitesse. Une première en France ! »

OC’VIA Maintenance est en charge de l’entretien de la ligne nouvelle jusqu’en 2037. SNCF Réseau assure les missions liées à l’exploitation et à la circulation des trains.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “OC’VIA Autorisation commerciale du Contournement Nîmes – Montpellier”

  1. Une partie de l’intervention de Monsieur Thierry Dallard est fausse. Il ne s’agit pas  » d’une nouvelle génération de ligne ferroviaire, qui combine le fret et le transport des passagers à grande vitesse. Une première en France ! « .
    En effet, le 30 septembre 1990, a été mis en service la branche sud de la Ligne a grande vitesse Atlantique de Courtalain a Monts (sud de Tours).
    Une partie de ce tronçon (de Montlouis sur Loire a Monts que l’on nommait contournement de Tours en terme cheminot) possédait la particularité d’être équipé d’une double signalisation TVM300/signalisation au sol. Les trains de fret et les trains corail de nuit nottament utilisaient le CT Tours, et ainsi évitaient le passage en transit par la gare de Saint Pierre des Corps.
    J’ai moi-même utilisé ce contournement en tant que conducteur, avec des locomotives types BB 22200 équipé TVM 430 ex euro-tunnel. Je respectais les indications au sol car, malgré le fonctionnement normal de la TVM (transmission voie machine) je n’étais pas formé a la conduite du service grande vitesse.
    Le CNM (contournement Nimes / Montpellier) n’est donc pas une « première en France » dans ces conditions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité