Politique

NÎMES La députée Annie Chapelier visite lundi le Centre de rétention

Annie Chapelier à l'occasion de sa visite à la maison d'arrêt de Nîmes (Photo : Coralie Mollaret)

La députée En Marche ! se rend lundi au CRA (Centre de rétention administrative) de Nîmes pour préparer le vote de la loi Asile et Immigration à l'Assemblée.

Annie Chapelier à l'occasion de sa visite à la maison d'arrêt de Nîmes (Photo : Coralie Mollaret)

Non, Annie Chapelier n’a pas emménagé à Nîmes. Pourtant, force est de constater que l’Alésienne prend goût à la capitale gardoise. Après la prison de Nîmes, la députée de la 4e circonscription du Gard visitera lundi le CRA (Centre de rétention administrative) de Nîmes. Un établissement servant à retenir les étrangers qui font l’objet d’une « décision d’éloignement », autrement dit : d’une expulsion.

Dans plusieurs départements, les parlementaires visitent ce type de structure pour constater le profil des étrangers enfermés et surtout, les conditions de rétention. Prochainement examinée à l’Assemblée, la loi Asile et Immigration prévoit un allongement de la durée de rétention de 45 à 100 jours. 

À Nîmes, le Centre de rétention administrative a été ouvert en 2007. L’année dernière, 285 sur les 924 étrangers enfermés ont été expulsés. La durée moyenne de rétention est de 11,57 jours. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Publicité
Publicité
Publicité

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

  1. Bonne intention mais une immersion de notre députée en centre de rétention administrative durant 90 jours lui permettrait de réfléchir à comment stopper le flux des étrangers pour ne pas a les envoyer dans les CRA.. Prochaine visite peut-être les musées pour comment les rendre plus attractifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité