Faits Divers

ALÈS Il la frappe car elle ne répond pas à ses attentes sexuelles : 8 mois de prison

Salle d'audience du tribunal correctionnel d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Le samedi 14 juillet, après avoir consommé trop d'alcool et essuyé un refus de sa compagne quant à une nouvelle pratique sexuelle, Jérôme a complètement dérapé...

Il est 21h15, ce samedi 14 juillet, quand Aurélie, la compagne de Jérôme, appelle les gendarmes en panique. Son compagnon est complètement hystérique. Il vient de la frapper et, apeurée, elle part se réfugier avec ses deux enfants chez un couple d'amis. Seulement, Jérôme a deviné ses plans et c'est lui qui arrive sur les lieux avant les gendarmes.

Chez les amis en question, David et Marjorie, Aurélie et ses enfants sont cachés. Tout ce petit monde s'est barricadé. Mais ce jour-là, rien ne peut arrêter la tornade Jérôme qui s'introduit dans l'appartement et se bagarre aussitôt avec le maître des lieux, David. Celui-ci lui porte un coup de marteau sur la tête. En sang et comme insensible à la douleur, Jérôme lui renvoie des coups de poing au visage avant de sortir un couteau et de menacer tout le monde.

- C'était pas l'homme dont je suis tombée amoureuse. Je l'ai pas reconnu, c'était quelqu'un d'autre, témoigne Aurélie devant le tribunal correctionnel d'Alès.

Dans le box, encadré par les forces de l'ordre, Jérôme ne fait pas le malin. L'homme de 37 ans sait qu'il est en récidive pour des coups sur cette même femme qui lui a donné deux enfants.

- J'ai fait de la merde à cause d'une impulsivité que je n'arrive pas à contrôler, explique-t-il.

Mais l'argument ne convainc pas le tribunal. Même le témoignage de sa compagne, qui pourtant lui pardonne tout, qui veut continuer sa vie avec lui et devient finalement sa meilleure avocate, ne change rien. Le tribunal est plus sensible à la version de madame le procureur qui pense que Jérôme, qui comparaîtra en janvier 2019 pour une altercation avec un automobiliste, "est de nature violente". La représentante du ministère public demande 14 mois de prison dont 8 avec sursis. La peine du tribunal est plus lourde : 14 mois de prison dont 6 avec sursis. Jérôme part donc en prison pour les 8 prochains mois.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité