ActualitésSociété

NÎMES La restauration dans l’armée française s’expose en préfecture

Lors des Journées européennes du patrimoine, le groupement de soutien de la base de défense de Nîmes-Orange-Laudun organise une exposition.

Corvée d'épluchage (Autochrome CIRCA 1918 © collection Mick Micheyl / Jean-Baptiste Tournassoud - ECPAD)

Le lieutenant-colonel Pascal Ledoux, commandant le groupement de soutien de la base de défense de Nîmes-Orange-Laudun, en partenariat avec le service du commissariat des armées (SCA), organise une exposition au sein de la préfecture de Nîmes, sur le thème " 1918-2018 La restauration dans l’armée française ".

Construite autour de photographies d’archives, de films issus du fonds historique des armées, de mannequins et d’effets miliaires anciens et récents mis en situation, cette exposition est à voir pour les curieux de l'époque. Si vous ne connaissez que superficiellement cela, vous allez parfaire votre intellect les 15 et 16 septembre prochains à l'hôtel de la préfecture de Nîmes !

Comme c'est la base de défense qui est aux manettes, voici qui se ne se cache pas derrière. La base de défense de Nîmes-Orange-Laudun (BDD NMO) a été créée le 1er janvier 2011. Son état-major est commandé par le général de brigade (armée de terre) Franck Nicol. Il coordonne, supervise et évalue l’action des soutiens inter-armées auprès des 80 organismes du ministère des Armées (soit 7400 personnels civils et militaires) déployés dans les quatre départements constituant sa zone de responsabilité. En outre, il pilote le budget consacré au soutien permanent des organismes de la base de défense.

Passons maintenant au service du commissariat des armées (SCA) qui est actuellement considéré comme l’héritier du corps des commissaires de guerre (au Moyen-Âge) puis des corps de commissaires de l’ancien régime et de l’Empire. Il est longtemps resté divisé en commissariats d’armées (terre, marine, air) avant de devenir un commissariat inter-armées en 2011. La direction centrale du SCA emploie 24 000 personnels civils et militaires répartis au sein de sept centres experts, sept plateformes achat-finance, 20 centres opérateurs spécialisés (solde, soutien juridique…), deux écoles et 65 groupements de soutien de base de défense.

Enfin, le groupement de soutien. Rapidement mais pas facilement nommé GSBDD NMO par les intimes, c'est une formation inter-armées créé en 2011 en mutualisant les capacités de soutien administratif et logistique autrefois répartis au sein de chaque organisme de la base de défense. Fort de plus de 700 personnels en 2011, il emploie désormais 410 militaires et personnels civils. Ces derniers sont répartis autour d’une " portion centrale " (implantée à Garons) et de six " antennes de proximité " que sont les bases de Laudun, Nîmes ville, Nîmes-Saint-Cézaire, camp des Garrigues, Orange et Camaret). L’ensemble du GSBDD soutient les 80 organismes du ministère implantés sur la base de défense dans les domaines de l’Administration générale et soutiens communs (AGSC). À savoir les achats-finances, l'administration du personnel, la restauration, l'hébergement et les soutiens communs comme les transport, espaces verts, carburant, habillement ou équipements.

Parallèlement à ses missions principales, le groupement assure la préparation opérationnelle de son personnel militaire et contribue aux opérations extérieures (Irak, Mali, Côte d’Ivoire…) et intérieures (Sentinelle).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité