Faits Divers

AU PALAIS À Alès, il renverse une quinquagénaire et prend la fuite

Le tribunal d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

« Pour moi, je pensais plus que c’était un animal. Sur le moment précis, franchement, j’ai vu personne », assure Jean-Pierre*, un trentenaire alésien. L’accident a eu lieu rue Stalingrad, dans le centre-ville d’Alès, le 8 janvier 2016. Ce matin-là, d’après le témoignage d’un automobiliste, il semblerait qu’après avoir longuement hésité à traverser la rue alors qu’elle n’était pas sur un passage piéton, la victime se soit lancée au moment même où le prévenu passait. Le choc est terrible et projette la quinquagénaire à plusieurs mètres. Blessée au dos, au bassin et à la tête, elle aura 120 jours d’ITT et son traumatisme est tel qu’elle n’a toujours pas repris le travail.

Au volant de sa voiture, Jean-Pierre, lui, fait le mauvais choix. Il dit avoir « paniqué » et jure, paradoxalement, n’avoir "rien vu"… Bref, il prend la fuite avant de se rendre de lui-même au commissariat dans l’heure qui suit. Son taux d'alcoolémie s'avère négatif.

- Monsieur savait très bien ce qu’il avait fait, attaque le procureur d’Alès, François Schneider. Son palmarès est probablement l’explication de son délit de fuite.

Effectivement, Jean-Pierre a trois condamnations sur son casier judiciaire pour des conduites sous l’emprise d’alcool. Le tribunal en tient compte et le condamne à trois mois de prison ferme ainsi qu’à l’annulation de son permis de conduire.

Tony Duret

*Le prénom a été modifié

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité