ActualitésSociété

PONT-SAINT-ESPRIT C’est « la der des der » pour la Mission centenaire

Élus et partenaires ont présenté le programme mercredi en mairie de Pont (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Voilà cinq ans que Pont-Saint-Esprit est la seule ville du Gard avec Nîmes à être détentrice du label national Mission centenaire, dans le cadre du centenaire de la Première guerre mondiale.

Élus et partenaires ont présenté le programme mercredi en mairie de Pont (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans ce cadre, la commune, aidée par les associations, notamment d’Anciens combattants, concocte chaque semestre depuis 2014 un programme d’événements culturels et patriotiques pour faire vivre la mémoire de la « der des der », comme l’appelaient à l’époque les soldats.

La toute dernière partie du programme, qui va donc jusqu’à l’armistice du 11 novembre, a été dévoilée mercredi matin. Et elle promet un final digne de l’événement. Un programme qui démarrera avec le concert événement de la Musique de la Légion étrangère le 12 octobre, à 18h30, dans la cour de la caserne Pépin. Plus de soixante musiciens joueront des musiques militaires. Mais pas seulement : « il y aura aussi des musiques de films, des chants. Les musiciens de la Légion savent improviser et faire participer le public », précise l’archiviste municipal et président du Souvenir français, Éric Grieu.

Concert, défilé, conférence

Un concert exceptionnel pour la commune, rendu possible par le fait que la mairie « a pu tisser des liens serrés avec la Légion étrangère, qui datent de la construction de la tranchée pédagogique », ajoute la première adjointe, Claire Lapeyronie. Il s’agissait déjà d’un événement de la Mission centenaire. L’entrée est payante, 5 euros, mais est gratuite pour les moins de 14 ans. Notez qu’en cas d’intempéries, le spectacle sera reporté. Réservations au 04 66 82 19 70.

Autre événement exceptionnel le vendredi 26 octobre avec un grand défilé coorganisé par la FNACA et la municipalité, qui rassemblera cent drapeaux, à l’occasion du centenaire. « Toute la FNACA du Gard a décidé de venir à Pont-Saint-Esprit, et nous serons aidés par nos collègues de l’Ardèche, de la Drôme et de Vaucluse, ainsi que par des communes du canton », précise le président de la FNACA de Pont, Jean-Pierre Colombet.

Un président qui rappelle que pendant la guerre de 14-18, « Pont-Saint-Esprit était un important centre de recrutement, 20 000 personnes y sont passées, nous voulons associer les 136 Spiripontains décédés à ceux qui sont partis de Pont. » Le cortège partira à 11 heures de la caserne Pépin pour se rendre au monument aux morts avant de revenir à la salle des fêtes pour un apéritif suivi d’un repas organisé par la FNACA au prix de 25 euros, avec animation musicale et champagne (réservations 04 66 39 02 41 et 04 66 39 51 26).

Le Musée départemental laïque d’Art sacré n’est pas en reste, et proposera dans le cadre de son cycle de conférences « 1 heure, 1 oeuvre » une conférence gratuite le 4 novembre à 10h30 sur un crucifix de la Grande guerre, fabriqué dans les tranchées.

Expo, théâtre, cinéma et cérémonie

Après son exposition événement « Paul, caporal signaleur » en 2015, l’association le Cercle de Valmont récidivera du 5 au 11 novembre à l’hôtel de ville de 15 à 18 heures une nouvelle exposition : « James, un Poilu venu du Texas ». « L’exposition s’appuie sur un album de famille dont un membre, James Waters, a participé à 14-18, présente Jean-Claude Fabre, du Cercle Valmont. Il était diplômé de l’université de Rice, à Houston, s’est engagé, puis est venu en France sur le front. »

Notez que les documents d’époque seront accompagnés d’une vingtaine de panneaux pédagogiques sur l’engagement américain durant la Première guerre mondiale. Et, c’est un clin d’œil de l’histoire, un lien existe entre cette nouvelle exposition et celle de 2015, puisque « c’est la petite fille du caporal signaleur Paul, qui a travaillé à l’université Rice, qui est tombée sur cet album de famille », précise Marie-France Zen, du Cercle Valmont. L’exposition sera également proposée aux écoles.

Le week-end qui suivra sera culturel, avec le vendredi 9 novembre à 20h30 à la scène chapelle des Pénitents la comédie dramatique de la compagnie Artifex du théâtre Pouffe, « Comme en 14 ! », sur le thème des femmes dans la Grande guerre. Entrée gratuite. Le samedi 10 et le dimanche 11 novembre à 17 heures, le Ciné 102 projettera dans le cadre du festival Regards de Femmes le film de Xavier Beauvois « Les Gardiennes », là aussi sur la thématique des femmes dans la guerre.

Enfin, place au final, la cérémonie de l’armistice du 11 novembre. Une cérémonie européenne, puisque « les quatre villes jumelles de Pont-Saint-Esprit seront présentes : Haverhill (Angleterre), Egelsbach (Allemagne), Penacova (Portugal) et Ovada (Italie) », annonce l’adjointe Catherine Chantry. En tout, 38 personnes, dont le nouveau maire d’Egelsbach, le maire d’Ovada ou encore l’harmonie de Penacova qui assurera l’animation musicale, seront présentes. La Légion étrangère devrait dépêcher un piquet d’honneur et un arbre de la paix sera planté dans le parc de l’hôtel de ville. Un apéritif musical y sera proposé, et la FNACA organisera un nouveau repas (conditions identiques à celles du 26 octobre). Le départ du défilé sera donné à 11h45 de la place de la République.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité