ActualitésSociété

PONT-SAINT-ESPRIT Les élus viennent à la rencontre des gendarmes

Ils étaient une bonne vingtaine, ce mardi matin à la brigade de gendarmerie de Pont-Saint-Esprit.

Une vingtaine d'élus du canton de Pont-Saint-Esprit a été invitée par la gendarmerie à une matinée de rencontre (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une vingtaine d’élus municipaux issus des 22 communes de la circonscription couverte par la brigade de gendarmerie de Pont-Saint-Esprit.

Ces élus ont répondu à l’invitation du chef d’escadron Nicolas Destriez, commandant de la compagnie de Bagnols, qui compte les brigades de Laudun, Uzès, Roquemaure et Pont-Saint-Esprit, donc. « L’idée est de réunir le maximum d’élus de communes qui dépendent de la brigade de Pont et leur présenter ce qu’est la brigade, comment on fonctionne, ce qu’on fait », explique le commandant Destriez, arrivé il y a quelques semaines à la tête des gendarmes du secteur. Un commandant qui a déjà mené des présentations similaires à Uzès et Laudun, avec le même objectif. « Dans le cadre de la police de sécurité du quotidien, il y a un besoin de contact avec les élus et la population : mieux on se connaît, mieux on pourra travailler ensemble », poursuit le militaire.

« Mieux on se connaît, mieux on pourra travailler ensemble »

Il faut dire que pour les gendarmes, les élus sont « un partenaire fondamental », affirme le commandant. Les préoccupations des gendarmes et des élus se rejoignent, notamment sur la question des cambriolages : « il y a beaucoup de dispositifs, comme la vidéosurveillance, et de partenariats, comme la participation citoyenne ou l’opération tranquillité vacances, rappelle le commandant Destriez. Si on veut travailler de façon constructive, il faut les mettre en oeuvre et les piloter ensemble. »

Pour y parvenir, mieux vaut se connaître. Sur un autre aspect, un atelier de police technique et scientifique était également organisé mardi matin pour que les élus comprennent les rudiments d’une scène de crime ou de cambriolage, les choses à faire et à ne surtout pas faire à leur arrivée sur les lieux. Une matinée de ce type doit désormais être organisée à la brigade de Roquemaure.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Quelques chiffres : la brigade de Pont-Saint-Esprit couvre une circonscription de 22 communes, soit 24 278 habitants dont 10 000 rien qu’à Pont-Saint-Esprit. Elle compte dix-neuf gendarmes, auxquels s’ajoutent les six gendarmes de la brigade territoriale de contact de Cornillon.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité