Faits Divers

ALÈS Coupures d’eau illégales : la Ville condamnée

Françoise s'est vue installer un lentillage sur son robinet. EL/OG

En mars 2015, la Régie des eaux d'Alès (la Real) coupait l'eau à Françoise (*), une quinquagénaire alésienne, parce que cette dernière n'avait pu s'acquitter d'une facture de 78€ (relire ici). 

Quelques jours plus tard, suite à la mobilisation de plusieurs acteurs du bassin alésien, l'eau lui est finalement rétablie, mais la Real a mis en place un système de lentillage, un procédé qui réduit considérablement le débit d'eau. En plus d'être contraignant, le lentillage est surtout parfaitement illégal depuis la loi Brottes d'avril 2013.

Après quelques épisodes judiciaires (relire ici), le tribunal vient de condamner la commune d'Alès à payer à la plaignante la somme de 600€ de dommages et intérêts, ainsi que 300€ supplémentaires pour les frais de procédure. Une décision qui vient "récompenser un travail de longue haleine", s'est réjouie l'avocate alésienne de Françoise, maître Coralie Gay.

Tony Duret

Le prénom a été modifié

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

1 commentaire sur “ALÈS Coupures d’eau illégales : la Ville condamnée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité