Politique

SAINT-QUENTIN-LA-POTERIE Européennes : les Insoumis dégainent leur « holovan »

L'hologramme de la tête de liste France insoumise pour les élections européennes Manon Aubry, dans l'holovan de son parti, mardi matin à St-Quentin-la-Poterie (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'hologramme de la tête de liste France insoumise pour les élections européennes, Manon Aubry, dans l'holovan de son parti, mardi matin à Saint-Quentin-la-Poterie (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« On essaie de faire de la politique de manière plus originale » : militant la France insoumise dans l’Uzège, Steve Mazens explique le principe de l’« holovan », comprendre un hologramme itinérant dans un camion.

Cet « holovan » a fait escale dans le Gard cette semaine, en commençant par le marché du mardi de Saint-Quentin-la-Poterie. De l’extérieur, l’engin n’a rien d’extraordinaire. En revanche, ses portes arrière s’ouvrent sur un dispositif sur lequel défilent les hologrammes taille réelle des candidats de la liste de la France insoumise qui expliquent chacun un point du programme du parti.

« Le but est d’essayer d’intéresser les gens aux élections européennes, explique le militant. L’enjeu est avant tout l’abstention. » Alors la France insoumise compte se servir de son « holovan » pour « aller dans des endroits où les formations ne viennent pas forcément et faire un travail de fond plus important, poursuit Steve Mazens. On a déjà commencé à tracter sur les marchés. Là c’est un moyen de nous diversifier. »

En Uzège, les sujets qui intéressent le plus dans le cadre de cette campagne sont « l’écologie et le climat, mais aussi le pouvoir d’achat et la pauvreté, même si on voit l’Uzège comme un territoire privilégié », note le militant. Pour autant, « holovan » ou pas, « c’est dur de parler de l’Union européenne. Nous essayons de faire passer le message que la politique d’Emmanuel Macron provient d’une feuille de route de l’Union européenne avant tout, et que si on veut y faire barrage il faut des députés européens. »

Et un programme qui se différencie des autres listes de gauche notamment. « Nous disons qu’il faudra soit remettre en cause les traités européens, soit en sortir, martèle le militant. Ils empêchent l’harmonisation sociale, fiscale et la mise en place d’un protectionnisme vert. » Alors pour faire passer leur message, les Insoumis de l’Uzège comptent continuer à distribuer des tracts ou encore organiser un apéritif festif, probablement à Uzès. Quant à l’« holovan », il était attendu à Nîmes mardi après-midi, puis à Alès et à Anduze mercredi. Autant en emporte « l'holovan »...

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité