A la uneEconomie

VALLÉE DU RHÔNE L’œnotourisme à l’heure du numérique

Les dix domaines récompensés, accompagnés des influenceurs, lors du 6e Rendez-vous de l'oenotourisme, mardi soir à Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le sixième Rendez-vous de l’œnotourisme, organisé par l’interprofession des vins de la vallée du Rhône, Inter Rhône, se tenait mardi soir au Palais des papes, à Avignon. Une édition centrée sur le numérique, en présence d’experts et d’influenceurs.

Ce n’est pas à vous, qui êtes en train de lire cet article sur votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur, qu’on dira le contraire : le numérique est partout dans nos vies, et donc dans l’économie. Le tourisme ne fait pas exception, et un produit comme le vin non plus. Seulement, il ne suffit pas d’avoir une connexion à internet pour en tirer le meilleur profit. C’est la raison pour laquelle Inter Rhône a fait venir le consultant en communication numérique Patrick Leimbert pour une conférence lors de ce Rendez-vous de l’œnotourisme.

L’expert a pu rappeler quelques faits connus mais importants, comme le fait que la majeure partie des connexions à internet se font aujourd’hui depuis un mobile, ou encore qu’il fallait vérifier très régulièrement si son site fonctionne et ce qui se dit de son entreprise sur internet. Puis une table-ronde a pris le relais. On y retrouvait notamment le chargé de projet numérique pour Inter Rhône Alexis Camilleri, qui présentait la stratégie de l’interprofession sur les réseaux sociaux.

Une stratégie qui cible principalement les jeunes, les « millenials » et ceux de la génération Y, ainsi que les amateurs éclairés, et qui vise à « partager l’ADN et le style de vie des vignobles de la vallée du Rhône, susciter l’attachement et l’envie et donner à voir ce que nous sommes », dixit son inventeur. Une stratégie qui fonctionne, principalement sur Facebook.

Parlez-vous chinois ?

Le vigneron Jérôme Castillon, très présent sur les réseaux sociaux, rappellera quant à lui l’importance d’adapter ses horaires de publication pour toucher certains publics, comme les États-Unis, ou encore la nécessité de plus en plus grande de se mettre aux réseaux chinois, comme We Chat, pour toucher ce marché prometteur. Avec un bémol, de taille : « Il faut parler chinois », précise le vigneron, qui a la chance de se faire aider à ce niveau là par une de ses connaissances. Le blogueur et œnologue de formation Julien Miquel insistera ensuite sur l’importance de « produire du contenu qualitatif et référencé » pour exister en ligne.

La chargée de projet numérique de Vaucluse Provence Attractivité, Stéphanie Maisonave, parlera quant à elle des influenceurs, ces personnes présentes principalement sur Instagram, dont les pérégrinations viticoles sont très suivies et prescriptrices pour une partie de la clientèle potentielle, notamment les jeunes. « Nous montons des opérations avec eux, en choisissant à chaque fois l’influenceur qui correspond le mieux au produit, expliquera-t-elle. Et sur place, nous leur laissons champ libre pour garantir leur authenticité de ton. »

Justement, trois influenceurs, Thibault Touzeau (Travel me happy), Diane Souquière (Dalkia loves wines) et Bruno Maltor ont été chargés de remettre la Distinction œnotourisme Inter Rhône à dix caveaux, dont deux Gardois. Ces domaines, que lesdits influenceurs ont testé, sont récompensés pour la qualité de leur offre. Côté gardois, citons le Château de Bosc, à Domazan, qui outre du bon vin propose un parcours botanique, un musée du deux-roues, des expositions d’art contemporain, une ludothèque ou encore un jeu de piste. On retrouve également le Mas du Notaire, à Gallician, qui propose une visite du domaine, des dégustations, un espace café ou encore la location de gîtes. Avec ces dix nouveaux domaines, 83 établissements sont désormais labellisés pour la qualité de leur offre dans la vallée du Rhône.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité