ActualitésEconomieSociété

BEAUCAIRE Jennifer Fouque, une chevrière aux pays des taureaux

L'enfant du pays s'est lancée dans l’élevage de chèvres (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

C'est dans la plaine de Beaucaire, chemin du Mas de Pilet, que s'est installé en 2015 la chèvrerie du Nourriguier. Un endroit en pleine nature, une ferme avec des chèvres, des poules, des brebis, des chiens, des fromages et même un mini-marché.

Jennifer Fouque est une enfant du pays. Ses parents sont des éleveurs de taureaux. Si elle a travaillé dans la coiffure et dans le domaine de la petite enfance dans un premier temps, « la ferme, et l’élevage, ce doit être dans mon ADN », clame la jeune femme avec un grand sourire. Effectivement, elle s'est installée ici en 2015 avec son compagnon, Yann Vautier, avec un troupeau d'une dizaine de chèvres.

Deux ans plus tard, le couple a créé une petite fromagerie à Saint-Gilles. « Aujourd’hui, nous réalisons environ 80 fromages par jour, pendant la saison de mars à mi-décembre », explique Jennifer. Des fromages vendus sur place, mais aussi sur les marchés de Bellegarde et de Saint-Bonnet-du-Gard.

Désormais le troupeau compte une trentaine de chèvres, il devrait grandir encore un peu l'an prochain. L'idée est de réussir à fournir assez de fromages pour les clients, sans en produire trop. Ici pas de label bio, la démarche est coûteuse pour la jeune femme mais « notre engagement est vraiment de faire les choses le plus naturellement possible à toutes les étapes », explique Jennifer.

Des glaces au lait de brebis

Tandis que le chien patou montre la garde auprès du troupeau, les bébés chèvres franchissent la barrière. Après les fromages, frais, crémeux, demi-sec, les tommes, avec le lait de brebis, les œufs des 120 poules, le couple propose aussi des poulets et des pintades, de l'agneau...

À la chèvrerie, depuis peu Jennifer a aussi mis en place un petit marché, le samedi de 9h à 12h, avec des producteurs de légumes sélectionnés et de saison bien sûr, des terrines de taureau Camargue... Elle recherche un apiculteur et, toujours très dynamique, elle est en train de mettre au point des glaces... au lait de brebis !

Jennifer Fouque s'est installée en 2015 dans sa chèvrerie (photo Franck Chevallier /objectif Gard)

Un lieu à découvrir notamment dans le cadre des « rencontres de la Terre d'Argence », mises en place par la Maison du tourisme et du patrimoine de la communauté de communes de Beaucaire Terre d'Argence. L'idée est de proposer des expériences insolites. Ainsi mardi 23 juillet, il est possible de découvrir une manade, de tester le golf ou encore de déguster un apéritif romain. Le mercredi 24 juillet, un pique-nique vigneron est organisé ou encore une balade au fil de l'eau. Le jeudi 25 juillet au programme, la visite d'une manade, une balade contée dans la garrigue ou la découverte du vin romain. Le vendredi 26 juillet, une dégustation au château, une distillerie de plantes aromatiques et une balade en bateau.

Franck Chevallier

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité