Politique

MUNICIPALES Nîmes : même bougons, des Insoumis rencontreront leurs partenaires de Gauche

Èlus, militants politiques et citoyens engagés se rencontrent depuis plusieurs semaines dans le local des cheminots, rue Benoît-Malon (Photo : Coralie Mollaret)

À cinq mois des élections municipales, les susceptibilités sont à ménager sérieusement.

Pas contents les Insoumis ! Ce mardi, Pierre Leufflen, "mélenchoniste" convaincu désigné à Nîmes pour les municipales, a envoyé un communiqué à la presse au nom « de l’assemblée locale nîmoise ». Celle-ci garde en travers de la gorge l’invitation de Nîmes nouvelle page. Un regroupement de personnalités et de partis de Gauche (communistes, socialistes, ensemble…) qui travaillent à l’union pour les élections de 2020.

D'après eux, la date de l'invitation a été fixée « unilatéralement » le 23 novembre, dans le local des cheminots, rue Benoît-Malon. Aïe… On savait déjà que les Insoumis n’étaient pas très fans du local cégétiste, préférant se retrouver dans un lieu neutre. Mais ce n’est pas vraiment le problème. L’ennui, c’est que cette fameuse invitation « passe outre » l’accord négocié entre l’assemblée locale nîmoise et "Nîmes nouvelle page" : « Les modalités d’une rencontre » devant être « fixées par décision commune, dans un délai raisonnable ».

L'impair n'est pas « de bon augure pour un éventuel rassemblement, qui ne peut se réaliser que dans la confiance et le respect mutuel », lit-on dans le communiqué. Dans leur grande sagesse, les militants se rendront quand même à la réunion. Chat échaudé craignant l'eau froide, les Insoumis ont souhaité dévoiler leurs « principes intangibles ». À savoir une vraie souveraineté citoyenne, une vraie transition écologique, une vraie lutte contre les inégalités... Et une vraie union, non ? 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “MUNICIPALES Nîmes : même bougons, des Insoumis rencontreront leurs partenaires de Gauche”

  1. Quel impair?
    Faut-il attendre la veille de l’élection pour se voir?
    Quand au local, quelle importance : c’est certainement une simple salle avec des chaises. Les murs n’hypnotiserons pas les gens.
    Je suis insoumise et je pense que l’heure des caprices est finie, maintenant il faut l’union que le peuple de gauche nimois attend.
    Les guéguerres de pouvoir on s’en fout.
    Maintenant il faut parler, vite, et s’unir contre la droite et ses casseroles

  2. Bonjour
    le communiqué est signé Assemblée Locale Nimoise avec deux contacts presse ; Pierre et moi qui ne suis pas membre de la FI et co-fondateur de l’ALN. Cette assemblée s’est mise en route depuis septembre après avoir maturé cet été entre non-inscrits à des partis politiques. Merci de ne pas être réducteurs dans votre analyse et d’imaginer que la politique n’appartient pas qu’aux partis.
    franck medina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité