FootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Bernard Blaquart : « On est en panne d’efficacité devant »

L'entraîneur du Nîmes Olympique Bernard Blaquart, lors de la conférence de presse d'après-match, ce soir à Angers (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Après la défaite (1-0) de ses joueurs ce samedi soir sur le terrain du Angers SCO, l’entraîneur du Nîmes Olympique Bernard Blaquart pointe le « déficit offensif » de son équipe.

Sans surprise, Bernard Blaquart qualifie ce match de « Décevant, même s’il y en a eu des plus frustrants. On n’est pas loin. Il a manqué l’efficacité offensive, dans la dernière passe, dans le geste final, avec de bons ballons gâchés. Mais bon, ce n’est pas tellement nouveau. » C’est sur ce secteur de jeu que le coach Croco insiste en conférence de presse : « On a perdu énormément sur le plan offensif (…) On a un déficit offensif que tout le monde voit, il n’y a pas besoin de sortir de St-Cyr. On est en panne d’efficacité devant, dans la dernière passe, dans les frappes, sur les coups francs, sur les corners, là où on marquait beaucoup de buts la saison passée. On travaille dans ce sens là, mais pas assez vite et sans doute pas assez bien. » Sur le mercato d'hiver, qui pourrait permettre à l'équipe de se renforcer, le coach botte en touche : « J’entraîne les joueurs qui sont là, ce qui m’intéresse c’est les prochains matchs. Le mercato, si vous avez 11 points à Noël, vous êtes mal barré. l’urgence c’est de prendre les points. »

Le Nîmes Olympique a eu aussi du mal au milieu de terrain face à l’intensité angevine, comme le reconnaît l’entraîneur nîmois : « Angers a été capable de mettre plus d’intensité que nous. Notre milieu était décimé, Fomba était malade, Deaux rentrait de blessure et Sarr est rentré tard de sélection, ils n’étaient pas à 100 %. On savait qu’Angers mettait beaucoup d’intensité, un peu comme nous la saison passée. »

Reste que Bernard Blaquart estime que ses hommes auraient « pu ramener au moins un point, on a eu l’opportunité de marquer. Après la victoire d’Angers est méritée », même si le coach affirme qu’il a « vu des joueurs qui aujourd’hui ont fait le maximum, il ne faut pas que le doute s’installe. » Réfutant toujours le terme d’« inquiétude » quant au classement du Nîmes Olympique, Bernard Blaquart se borne à répéter que « dès le début de la saison on savait que ce serait très compliqué. »

Malgré tout, le match contre Metz, samedi prochain aux Costières, sera crucial. « Sinon on va être lâchés », souffle Bernard Blaquart.

À Angers, Thierry Allard

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité