Politique

AÉROPORT Pour Alès Agglo, c’est niet !

Le préfet, Didier Lauga, entouré de Max Roustan et de Christophe Rivenq (Photo Tony Duret / Objectif Gard )

L’Agglo d’Alès refuse de prendre sa part dans la liquidation du syndicat mixte de l’aéroport.

« Nous avons déjà donné trois millions d’euros lorsque nous étions membres de ce syndicat. On a tenu nos engagements. Aujourd’hui, ça suffit », commente le directeur général des services d'Alès, Christophe Rivenq. Les subventions de la collectivité ont notamment permis d’apposer « Alès Cévennes » sur l’aéroport au nom à rallonge : « Nîmes-Alès-Camargue-Cévennes ».

L’aéroport nîmois est un sujet de litige entre les maires Les Républicains de Nîmes et d’Alès. « Au départ, on avait fait ça pour sauver l’infrastructure en 2006, rappelle Christophe Rivenq. Et puis, Jean-Paul Fournier nous a demandé de le faire jusqu’à l’arrivée de la base de la Sécurité civile. Chose que nous avons faite. »

1,4 M€ demandé à l'Agglo d'Alès

Seulement à l’heure du départ, le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, ne l’entendait plus vraiment de cette oreille, réclamant à son camarade 1,4 millions d’euros. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et Jean-Paul Fournier a démissionné de la présidence du syndicat. L'aéroport a été récupéré (ou plutôt subrogé) par son ennemi politique et président centriste de Nîmes métropole, Yvan Lachaud. Et la chambre régionale des comptes vient de dresser un rapport accablant de la gestion dudit syndicat. 

Aujourd’hui, l’heure est à la dissolution de la structure. Charge au préfet du Gard, Didier Lauga, de s'en occuper. Pour ce faire, les partenaires et ex-partenaires doivent se répartir les actifs et… le passif. Autrement dit, la dette. « On nous demande 1,4 millions ! Pas question ! Notre subvention servait au fonctionnement pour les dépenses de communication et non à l’investissement », martèle Christophe Rivenq qui est prêt, s'il le faut, à aller devant le tribunal administratif.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : FAIT DU JOUR Attaqué, Franck Proust justifie la gestion de l’aéroport nîmois

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité