Politique

GARD RHODANIEN Gérald Missour veut « apporter une alternative » à l’Agglo

Le maire de Saint-Nazaire et conseiller communautaire Gérald Missour (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Comme souvent, le maire de Saint-Nazaire et conseiller communautaire, Gérald Missour, se fait très critique sur l’exécutif de l’Agglo du Gard rhodanien. L’élu, qui estime qu’« on a perdu six ans », affirme travailler à une alternative.

« Il y a des dysfonctionnements chroniques depuis 2014 », estime Gérald Missour. Le maire de Saint-Nazaire estime que c’est encore le cas sur les dossiers récents de l’intercommunalité, comme la polémique sur le Versement transport (VT). « Il est plus que dommageable de ne pas avoir ouvert une vaste concertation », explique-t-il, tout en maintenant que l’Agglo n’aura pas le droit de financer sa part de la déviation de l’Ardoise avec le VT. « C’est 2,2 millions d’euros. Ce n’est pas sérieux. Si on ne peut pas, on fait comment ? », s’interroge l’opposant.

Un élu qui estime que sur ce dossier comme sur celui du musée et de la recyclerie. « On y va à l’aveugle et on dit "on verra après" », affirme-t-il. Sur la piscine de Laudun-l’Ardoise, Gérald Missour partage l’avis du maire de Laudun-l’Ardoise, Yves Cazorla, et estime qu’il y a « deux poids, deux mesures », compte tenu que l’Agglo a récemment repris la cuisine centrale de Bagnols. « Est-ce qu’à ce moment là, on n’a pas financé à l’aveugle ? Est-ce qu’il y a eu une étude ? », s’étrangle Gérald Missour.

Bref, « le bilan de l’Agglo est d’une tristesse absolue, j’ai honte. Il y a une absence totale de projets structurants, lance le maire de Saint-Nazaire. Que ça ait été difficile, je le reconnais, avec les nombreux transferts de compétences vers l’Agglo, mais où sont les projets structurants ? On ne peut pas faire un bilan avec la petite-enfance. » Dans le même temps, « il y a eu des problèmes sur le Centre d’excellence numérique (Scène campagne, ndlr), la recyclerie, l’association office de tourisme, ça fait beaucoup », souligne-t-il.

Au-delà de la critique, Gérald Missour esquisse un programme, avec « des pistes cyclables, des gares de vélos électriques, avec un circuit histoire et patrimoine, travailler sur une brigade de proximité pour faire face aux incivilités. » Gérald Missour estime aussi que l’Agglo doit reprendre les compétences culture et sport, que le schéma de cohérence territoriale doit intégrer l’implantation de parcs photovoltaïques, et que la prochaine mandature doit faire la part belle à la démocratie participative, « avec la mise en place d’un conseil consultatif. »

Car Gérald Missour travaille, avec « plusieurs dizaines de personnes, des élus et des candidats », dans un groupe de travail à la construction d’une alternative, les élus communautaires étant renouvelés lors des municipales. « Il y a cette volonté d’apporter une alternative, un autre mode de fonctionnement », poursuit-il sans aller plus avant. Car il l’affirme : « On ne peut pas continuer comme ça. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité