ActualitésPolitique

ROCHEFORT-DU-GARD La liste Solid’air se lance dans les municipales

La liste Solid'air est menée par plusieurs membres de l'opposition : Nadine Auray, Gilberte Cortes et Jacky Philip. (Marie Meunier / Objectif Gard)

"De gauche, écologique et solidaire" : c'est ainsi que se définit Solid'air, nouvelle liste se lançant dans la course aux municipales à Rochefort-du-Gard. 

Pas de tête de liste désignée pour l'heure mais Solid'air est menée par trois actuels conseillers municipaux d'opposition : Nadine Auray, Gilberte Cortes et Jacky Philip. Ils se sont entourés d'une équipe mixte avec des "personnes âgées de 25 à 82 ans". Le programme est en cours d'élaboration mais déjà plusieurs thèmes centraux se dessinent : logement social, transport, eau... "Pour l'écologie, il faut mettre un plan stratégique à l'agenda 2021", assure Nadine Auray. "Il faut aussi une baisse de la fiscalité car elle est haute dans la commune", poursuivent les candidats.

Autre élément central : la participation citoyenne. "On va instaurer une démocratie locale. On peut aller jusqu'au référendum local. On aura des délégués de quartiers au sein du conseil municipal. On veut élargir, il n'y aura pas que 8 adjoints qui sont détenteurs du pouvoir", explique Sylvie Cappeau, aussi sur la liste. Allant de pair, ils veulent aussi changer le système indemnitaire des élus.

"On veut conserver à Rochefort cet aspect de poumon vert d'Avignon. On veut éviter de devenir comme Les Angles où il y a beaucoup de constructions, de commerces", poursuit Jacky Philip, regrettant de n'avoir pas pu empêcher l'implantation du Lidl à la Bégude. Il a aussi son avis sur la politique actuelle sur le logement social : "C'est une grosse erreur que la commune préfère payer des amendes plutôt que construire." Il craint que Rochefort devienne "un ghetto à l'envers où la mixité sociale est absente".

Toute l'équipe compte aussi favoriser la vie associative en accordant des subventions plus équitablement. Un élément crucial quand on sait que "34 % de la population de la ville a moins de 20 ans". Ils regrettent que la jeunesse de la Bégude n'ait pas "un lieu à elle" ou de "grande salle des fêtes".

Marie Meunier

Renseignements à rgsolidair@gmail.com.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité