Economie

CONNAUX Pagès terrassement environnement se diversifie pied au plancher

Pagès terrassement environnement est en pleine diversification (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Anthony Pagès, 33 ans, se définit lui-même comme « un jobard du boulot », et il est vrai qu’il faut s’accrocher pour le suivre.

« J’aime que les choses soient faites », lance-t-il, définitif. Les choses, en l’occurence pour cette année 2020, c’est la diversification de son entreprise de terrassement née au Pin, et le déménagement qui va avec dans de spacieux locaux en bordure de la nationale, à Connaux. Désormais, Pagès fait aussi dans la vente de terre végétale, de graviers, galets et accessoires de jardinage.

Une nouvelle activité qu’Anthony Pagès a démarré… en mars, pendant le confinement. Et si de nombreuses entreprises ont souffert ou souffrent encore du confinement, ça n’a pas été son cas : « les gens sont dans leur jardin toute la journée », explique-t-il. Alors depuis qu’il a ouvert à Connaux, Anthony Pagès et son équipe de dix salariés n’arrêtent pas : « je n’aurais jamais pensé que nous aurions autant de commandes », glisse-t-il entre deux déchargements en ce samedi matin.

Alors l’entreprise a investi : une cribleuse pour la terre, deux camions en plus et un troisième la semaine prochaine, du personnel en plus, bref de quoi résister aux nouvelles cadences. Des cadences fruit d’un bouche à oreille efficace, mais aussi de la compétence de l’entreprise : « pour la terre végétale, nous avons mis cinq ans à trouver la recette, qui promet un rendement multiplié par dix », souligne-t-il en guise d’exemple.

Si la terre se vend très bien, Anthony Pagès compte aussi sur un élargissement de sa gamme dès cette semaine, avec l’arrivée des galets blancs (« tout le monde en veut en ce moment »), du matériel de jardinage ou encore du géotextile.

Et plus qu’un magasin, l’entrepreneur est en train de créer un pôle d’activités, puisqu’il va être rejoint dans les prochains jours par la partie utilitaires de Renault Bagnols et par le pisciniste Aquilus piscines, « des copains qui ont la même philosophie que moi », commente-t-il. Et Anthony Pagès ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, et compte déjà s’agrandir pour, in fine, accueillir « sept ou huit » entreprises.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité