Société

GARD Feux de forêt, un dispositif de prévention renforcé

Le dispositif de prévention est renforcé pour cet été, et il a été présenté vendredi.

Les sapeurs-pompiers du Gard (photo Norman Jardin)

Les feux de forêt constituent, après les inondations, le deuxième plus risque de naturel dans le Gard. Les divers moyens de prévention ont été présenté ce vendredi.

Un mort, 16 maisons touchées et plus de 1 100 hectares parcourus. C’est le terrible bilan des incendies dans le Gard pour l’année 2019. La politique de sensibilisation, de prévention et de primo-intervention sur les feux naissants est pilotée et coordonnée par le préfet. Le dispositif renforcé pour 2020 a été présenté ce vendredi.

Une détection précoce pour intervention rapide

 330 sapeurs-pompiers répartis dans 30 centres de secours et quatre postes avancés crées pour la saison. À cela s’ajoute, entre-autres, 23 patrouilles dites « armées », des patrouilles de contrôle et des agents chargé du levé du contour des feux. En complément de ce dispositif humain, la logistique est composée d’un hélicoptère bombardier d’eau (capacité de 1 000 litres), 12 canadairs, et quatre Dash (gros porteurs de 12 000 litres) et un hélicoptère à vocation zonale.

Une carte de vigilance journalière

 La préfecture du Gard diffuse quotidiennement, sur son site internet, une carte de vigilance du risque d’incendie de forêt, pour chacune des huit zone météorologique du département. Elle possède trois niveaux de vigilance (jaune, orange et rouge), s’appuyant sur les données de Météo-France. La carte est consultable pour la période du 15 juin au 15 septembre.

Une nouvelle réglementation durant les périodes de risques élevés

 Un nouvel arrêté préfectoral réglemente certains travaux extérieurs potentiellement générateurs de risques de départ de feu et l’activité du bivouac. Sachant que la moitié des feux de forêt sont déclenchés de façon accidentelle avec des causes liées aux travaux. L’utilisation de tronçonneuse, débroussailleuse, broyeur, épareuse, moissonneuse batteuse, disqueuse et meuleuse sont déconseillés voir interdits en fonction du niveau de vigilance.

Le bivouac et le camping sauvage sont interdits lors de périodes de vigilance orange et rouge. En période de vigilance rouge, l’accès aux massifs forestiers est vivement déconseillé. La préfecture du Gard rappelle que contrevenir à ces interdictions est sanctionnable d’une amende forfaitaire de 135€.

L’usage du feu réglementé

 Tout emploi du feu à moins de 200 mètres d’un espace forestier est interdit du 15 juin au 15 septembre. Contrevenir à cette interdiction est sanctionnable d’une amende forfaitaire de 135€. En cas d’incendie, même involontaire les amendes varient de 15 000€ à 150 000€ et peines de prison allant d’un an à le réclusion criminelle à perpétuité.

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité